LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

balinea 1
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Salons de massages : des réseaux de prostitution démantelés à Paris et à Nice

10/10/2013 | Spas & Instituts | Nicolas Desaje E-mail
MASSAGE-SALON-650X217


Une semaine après Nice, un réseau de prostitution asiatique qui sévissait dans onze salons de massages (9e, 17e et 18e arrondissements de Paris) vient d'être démantelé par la Brigade de répression du proxénétisme (BRP), rapporte l'AFP.

Interrogées par les enquêteurs, les onze masseuses qui y travaillaient ont expliqué que, sur les instructions des gérantes, elles pratiquaient, en plus des massages traditionnels, des prestations sexuelles facturées entre 100 et 130 euros. Trois femmes, huit gérantes de salons, deux masseuses, un gérant de restaurant et son épouse ont été placés en garde-à-vue lundi dans le cadre de cette affaire.

La police suspecte une femme, connue des communautés laotiennes et thaïlandaises comme prêteuse sur gage, d'avoir été à la tête de ce réseau, sans jamais apparaître dans les statuts des salons qu'elle dirigeait.

Domiciliée à Vitry-sur-Seine (94), elle prêtait de l'argent à des gérantes de paille pour ouvrir ces salons. En contrepartie, ces dernières devaient lui en reverser tous les mois 10% du montant. Une perquisition menée à son domicile a permis la saisie de plusieurs chèques émanant de salons de massages ou de restaurants, d'un montant de plus de 100 000 euros.

Un autre réseau mis à jour à Nice

Une semaine plus tôt, seize masseuses, principalement Chinoises à l'exception d'une Thaïe, ont été interpellées à Nice par la Police aux frontières (PAF). Selon l'AFP, la plupart étaient titulaires de cartes d'étudiantes de nombreuses villes françaises comme Bordeaux, Lille, Tours, Clermont-Ferrand ou Nice.

Au terme de cette enquête, huit gérants ont été déférés mercredi devant la justice (sept femmes et un homme), six femmes ont été mises en examen pour « proxénétisme aggravé, travail dissimulé, aide au séjour d'étrangers en situation irrégulière, emploi d'étrangers sans titres, exercice illégal du métier de masseurs kinésithérapeutes ».

La police évoque des massages « body body » et « naturistes » à « deux, quatre ou six mains » et des prestations pouvant aller jusqu'à 260 euros. « Ce type de salon a une durée de vie assez éphémère de six à sept mois », a expliqué un représentant de la PAF, cité par l'AFP. L'enquête s'orienterait vers des « ramifications internationales ».

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

BS INNOV

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

GUIDE DES FOURNISSEURS

01-ISE FICHE 1COSMETIQUES - CONSOMMABLES

BEAUTY STREET 1
ABONNEMENT PBE 112014

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2016  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat