LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

balinea 1
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Yon-ka réinvente le spa urbain

11/11/2010 | Spas & Instituts | Siska von Saxenburg E-mail

Fidèle à sa tradition de discrète efficacité, la marque pionnière des soins phyto-aromatiques vient de transformer son espace parisien en véritable vaisseau amiral, et bouscule au passage les codes traditionnels du spa.

Après avoir créé en 2003 le premier vrai Beauty Spa à Paris, Françoise et Catherine Mühlethaler, propriétaires de Yon-ka ont franchi un nouveau pas dans leur maîtrise du parcours bien-être de leurs clients. En se différenciant de tous les spas existants et des ambiances zen plus vide qu'épurées, en osant des rencontres de couleur inhabituelles, lavande et brique par exemple, en mariant ardoises sombres et revêtements acidulés, voilà qu'elles réinventent le spa urbain !

En travaillant de façon constante avec leur architecte d'intérieur, Denise Omer, particulièrement inspirée et qui se joue ici avec jubilation des codes design et des réminiscences sixties, les dirigeantes de Yon-ka ont créé un lieu atypique, convivial et serein à la fois, un véritable espace de vie, raffiné mais sans prétention, qui pourrait bien figurer le spa urbain de demain.

L'entrée sur la rue est restée (à peu près) la même, une vitrine donnant sur un escalier aux marches rouges. Mais c'est à peu près tout ce qui reste du lieu original. Il fallait en effet oser faire cohabiter les voyages en Provence, en Afrique et en Asie sans donner dans le folklore. Murs enduits à la chaux, tadelak, parchemin peints (un clin d'oeil au passé de l'espace Yon-ka) parquets en bois Merbeau mettent en valeur l'arbre de vie menuisé que l'on retrouve en fil conducteur dans tout l'espace. Ce dernier comprend 11 nouvelles cabines et deux aires de repos, l'un près de la fontaine (une rescapée de l'ancien spa) ; l'autre, résolument contemporain, attenant à la bibliothèque et à l'espace tisanerie, bénéficie de la lumière du jour et permet une période de "recompression" pour aller affronter de nouveau le monde extérieur.

La carte, elle aussi, a fait peau neuve. Si l'on y retrouve les grands classiques de la maison, on peut aussi picorer dans les soins express et court, à 25 ou 45€, une façon soft de s'initier aux soins maison.

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

OXYDERME

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

GUIDE DES FOURNISSEURS

ABONNEMENT PBE 112014

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2016  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat