LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Coiffure : une nouvelle adresse pour l’Académie Alexandre de Paris

11/02/2019 | Coiffure | Nicolas Desaje E-mail

ACADEMIE ALEXANDRE PARIS

 

La célèbre école de haute coiffure, dont la marque a été rachetée par Michel Dervyn en 2014, étoffe son offre de formations et s’installe dans le 8ème arrondissement parisien, avenue Hoche, dans l’arrière-cour d’un hôtel particulier. 

«Ici, on forme surtout sur les valeurs de la coiffure française, ça veut dire le coiffage, le brushing, tous les chignons, toutes les coiffures construites», précise dans une vidéo Michel Dervyn au magazine Challenges. Le coiffeur nordiste a racheté la marque Alexandre de Paris en 2014, deux avant que sa société, qu’il avait hissée au quatrième rang français du secteur, ne soit reprise par le groupe Vog (qui en détient aujourd’hui 51% des parts).  

Lancée en 2007, l’Académie Alexandre de Paris a quitté cette année le 1er arrondissement parisien pour s’installer au 4 ter de l’avenue Hoche, dans l’arrière-cour d’un hôtel particulier. «L’espace a été intégralement repensé dans l’esprit d’un loft new-yorkais avec l’envie de perpétuer l’empreinte esthétique et artistique des lieux», indique un communiqué. 

Répartis sur deux étages, sur une superficie totale de 200 m2, les nouveaux locaux comporte une grande salle polyvalente au rez-de-chaussée pour les cours, un plateau au premier étage doté de coiffeuses mobiles réalisées sur mesure par Malletti, ainsi que quatre bacs de lavage et quatre sièges de barbier Nelson.

Des stagiaires du monde entier

Plus de 600 stagiaires viennent ici se former aux techniques mises au point par le célèbre coiffeur du Tout-Paris et des têtes couronnées. Une forte proportion d’élèves travaille notamment pour le cinéma. «Parce qu’ils sont confrontés, à travers leur métier, à des coiffures un peu compliquées. Il faut apprendre à travailler le cheveu, à le préparer. C’est une véritable construction architecturale», souligne Michel Dervyn. 

Des stages de crans sont ainsi proposés, «très difficiles à faire, mais c’est quand même la base de la coiffure», explique le coiffeur. D’autres formations, axées sur la créativité, les cheveux longs ou le mariage, ont également été conçues pour des stagiaires aux profils variés (coiffeurs débutants, formateurs chevronnés, chefs d’entreprise, intermittents du spectacle…) venus du monde entier, dont seulement 30% de Français. 

Au printemps, l’Académie ouvrira, pour la première fois, un salon-école à destination du grand public. Il doit permettre aux jeunes élèves de mettre en pratique, deux jours par semaine, les techniques apprises, à un tarif abordable : à partir de 50 euros (shampoing + coupe + brushing). 

SUR LE MÊME SUJET

→ Alexandre de Paris : un salon de coiffure éphémère dédié à l’univers masculin

ALEXANDRE EQUIPE

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.