LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

balinea 1
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Sélectif en recul : maquillage et soins anti-âge s’en sortent mieux en 2013

4/02/2014 | Distribution & Franchises | Nicolas Desaje E-mail


Le marché français des cosmétiques et des parfums vendus dans le circuit sélectif enregistre un nouveau recul en 2013 (-1,5%), à 2,9 milliards d'euros. Les parfums souffrent, mais les produits dédiés aux lèvres et les soins anti-âge résistent mieux, indique la Fédération française de la parfumerie sélective (FFPS).

Sans surprise, ce sont les indépendants qui ont été les plus affectés par la crise. Leur chiffre d'affaires enregistre une baisse de 9,8% en 2013, alors que celui des chaînes (76 % du marché) reste stable, limitant la casse en décembre (+ 0,5 %) et bénéficiant d'une augmentation du parc de 59 points de vente (source NPD).

Moins performants que les chaînes, les grands magasins (9 % du CA total) affichent une progression de 0,5% à parc quasi égal (+ 4 magasins en 2013), malgré un mois de décembre peu favorable (- 3,8 % en valeur par rapport à décembre 2012).

Les soins anti-âge et hydratants tirent leur épingle du jeu

Côté produits, le maquillage est la catégorie qui résiste le mieux. Son chiffre d'affaires reste quasi stable par rapport à 2012 (- 0,7 %). Deux segments, en particulier, lui ont permis de mieux résister au ralentissement économique : les produits dédiés aux lèvres et aux giftsets (+ de 5 %). Par ailleurs, le soin, après une excellente année en 2012, ne connaît qu'un léger fléchissement en 2013 (-1,7%), soutenu par les performances des produits anti-âge (+3,7%) et hydratants (+2,8%).

Parfums : les clients préfèrent les petits formats

Enfin, le marché a été plus compliqué pour le parfum (-2%). Facteur de baisse : la préférence des clients pour les petits formats. « Notons que les gros succès de l'année 2013 sont entrés directement dans le top 3 des ventes de parfum, permettant à ce segment de ne subir sur l'année qu'un recul modéré de son chiffre d'affaires», temporise la FFPS.

LIRE AUSSI :
Le marché français du parfum chahuté par la conjoncture en 2013
 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

OXYDERME

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

GUIDE DES FOURNISSEURS

ABONNEMENT PBE 112014

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2016  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat