LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

balinea 1
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Sélectif : le maquillage retrouve des couleurs, le parfum s’essouffle

PARFUMERIE-69-650X217

La tendance baissière se confirme pour la distribution sélective, qui affiche un repli de 2,9% en volume et 0,4% en valeur sur les six premiers mois de l'année, selon les derniers chiffres* publiés par la Fédération française de la parfumerie sélective (FFPS).

La fête des mères a permis de limiter le ralentissement avec une croissance qui a atteint les niveaux de 2006 (+8,5% en volume et +7,8% en valeur), relève la FFPS.

Au premier semestre, si les performances du parfum accusent une baisse de -0,6% en valeur et - 3,1% en unités, tous segments confondus, le maquillage, lui, amortit son repli (-0,2%), amorcé au premier trimestre, grâce au teint (+0,8%), aux ongles (+2,2%) et aux coffrets (+1,9%).

L'axe « soin » était à la hausse en valeur au premier trimestre (+1,5% contre -1,3% en volume), mais il termine le premier semestre avec +0% en valeur (et -2,2% en unités), affichant la régression la plus faible, souligne la FFPS.

Autre constat : les parfumeries indépendantes continuent de souffrir, accusant un recul de -7,8% volume et -6% en valeur. En revanche, les grands magasins compensent la baisse de leur volume à -3,2% par une progression de +1,8% en valeur. Enfin, avec vingt portes en plus par rapport à la même période en 2011, et une forte activité promotionnelle, les chaînes contiennent leur repli à -1,9% en volume : elles affichent une progression de leur activité à +0,5% en valeur.

« Depuis le début d'année 2012, la parfumerie sélective continue d'enregistrer un recul des ventes tant en valeur et en volume, cela s'explique en partie par le contexte économique morose et une consommation atone. Les nouveaux parfums à paraître en septembre pourraient permettre de renverser la donne dans un des segments de la parfumerie sélective, mais la baisse du volume des ventes demeure néanmoins une tendance de fond. », a déclaré Marie-Hélène Morin, la déléguée générale de la FFPS, citée dans un communiqué.

 

* Ces chiffres obtenus par le panel NPD trends ne prennent pas en compte les ventes Internet, ni les circuits en nom propre ou les ventes aux comités d'entreprises.

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

OXYDERME

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

GUIDE DES FOURNISSEURS

ABONNEMENT PBE 112014

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2016  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat