LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

PHYTS 4-600X100
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Fitness : « Le low-cost offre le même matériel que le haut de gamme »

15/03/2012 | Fitness | Georges Margossian E-mail
GOETHALS-2012-600X200


IGOETHALS-200X118NTERVIEW -
Avis de tempête pour les clubs de sports traditionnels ? A l'occasion du Mondial Body Fitness*, Philippe Goethals, le commissaire du salon, revient sur un marché en pleine transformation.

Proguidespa.com : L'enquête Ipsos/ Logica Business Consulting que vous publiez** indique que si les Français font du sport, c'est d'abord pour leur santé (80% des personnes interrogées), avant la détente... Comment l'expliquez-vous ?

Philippe Goethals : On est de plus en plus programmés pour faire de la prévention. Et le sport n'échappe pas à cette tendance. Il faut des résultats rapides, immédiatement perceptibles, même si le corps ne va pas à la même vitesse que nos envies ! Le risque serait d'attendre d'une pratique sportive qu'elle nous guérisse des maladies, ce qui n'est pas sa vocation. Il faut qu'elle soit aussi un plaisir, un moment de détente où l'on s'entretient, et ne pas oublier le bien-être qu'elle peut procurer.

Justement, l'offre actuelle des clubs semble couvrir une large palette de besoins : petits budgets, haut de gamme, low-cost, coaching individualisé, « fast-fitness »... Comment se structure le marché aujourd'hui autour de ces nouvelles pratiques ?

Ce qui fonctionne, c'est, d'un côté, le haut de gamme, avec du personnel et de nombreux services, et, de l'autre, le low-cost, sans encadrement, réservé aux gens pressés avec de petits budgets. Entre ces deux modèles, les clubs de sport traditionnels ont du mal à se positionner. Pour se maintenir, ils doivent supporter des charges importantes : personnel, renouvellement des machines, travaux d'entretien, etc. Il faut rajouter à leurs contraintes celle du prix, sur lequel il est de plus en plus difficile d'agir, compte tenu de la concurrence.

Peut-on assimiler le low-cost à du bas de gamme, avec toutes les conséquences que cela peut comporter en termes de sécurité du matériel ?

Pas du tout. Leur service est minimaliste, mais ils disposent du même matériel que dans les centres haut de gamme. Ce qui fait la différence, c'est le personnel et l'éventail de services. Les clubs low-cost compriment les coûts au maximum. Ils jouent ensuite sur le volume de clients. Je note toutefois que ces derniers ne viennent pas forcément des autres clubs. Avec le low-cost, on assiste à une sorte de démocratisation de la pratique du fitness.

Au bout de combien de temps faut-il changer de matériel pour rester dans la course ?

Un matériel se change tous les quatre ou cinq ans. D'ailleurs, c'est amusant d'observer l'évolution des créateurs de clubs de sport. Avant, le choix de l'équipement arrivait à la fin du projet, une fois qu'on avait payé les locaux, la peinture et la plomberie. Aujourd'hui, les adhérents sont trop bien informés, sur l'équipement ou la concurrence, pour qu'un club puisse faire l'impasse sur la qualité du matériel, même réduit à la musculation et au cardio-training. Tout le monde a compris que c'était un moyen incontournable de fidéliser une clientèle.

Low-cost ou non, renouveler son matériel finit par coûter cher, non ?

Oui, et c'est le problème des clubs moyens, dont le choix des marques de matériel est un argument pour justifier un certain niveau de prix. C'est pourquoi on voit émerger une nouvelle tendance en France, inspirée des Etats-Unis : le reconditionnement du matériel, qui concurrence le marché traditionnel de l'occasion. L'équipement est garanti six mois, avec des prix de 30 à 40% inférieurs au neuf.

Propos recueillis par Georges Margossian.

* Mondial Body Fitness, du 16 au 18 mars 2012, à Paris Expo -Porte de Versailles.

** LIRE AUSSI :
Présidentielle : les Français surveillent la ligne de leur candidat

 
 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

ÉQUIPEMENTS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat