LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

A la rentrée, Club Med va embaucher 50 esthéticiennes dans ses spas

9/07/2012 | Métiers de la beauté | Georges Margossian E-mail
CLUBMED-3-650X217


AURELIE-ROUSSEEINTERVIEW – Depuis son changement de cap, en 2005, Club Med repositionne ses villages sur le haut de gamme. Et le bien-être y a fait une entrée remarquée. Avec vingt-quatre spas dans la zone Europe/Afrique, le géant français des clubs de vacances recrute chaque année une centaine de spa praticiennes, dont 80% sont originaires de la France. Pour la saison hiver, la campagne débutera mi-septembre (jusqu'à mi-novembre) avec, à la clé, 50 postes vacants en CDD. Entretien avec Aurélie Roussée, chargée de recrutement métiers du spa.

Profession Bien-être : Quels types de postes proposez-vous ?

Aurélie Roussée : Ce sont essentiellement des contrats saisonniers pour des postes de spa praticiennes. A la rentrée, ils seront proposés pour la saison hiver, de décembre 2012 à avril 2013. Pour postuler, un diplôme d'Etat en esthétique est obligatoire. C'est une requête de nos marques, mais aussi un besoin pour nos villages, car les personnes recrutées doivent aussi pouvoir réaliser des épilations ou des manucures, même si ce ne sera pas l'essentiel de leur activité.

Recherchez-vous un savoir-faire particulier ?

Oui. Toutes nos esthéticiennes doivent posséder une réelle expérience en soins corps, qui représentent près de 70% des prestations que nous réalisons dans nos spas. C'est pourquoi nous privilégions les diplômes à partir du BP jusqu'au BTS. Nous sommes moins intéressés par les CAP, car les modelages ne figurent pas dans leur programme, ou alors nous exigeons un minimum de deux ans d'expérience dans ce domaine.

Vivre dans un village vacances pendant plusieurs mois est une expérience particulière. Vous en tenez compte dans le choix des personnalités qui intégreront votre groupe ?

Bien sûr ! Nous ne pouvons pas recruter une esthéticienne comme dans un spa ou un institut de beauté classique. Nous tenons compte du contexte. Elle part pendant plusieurs mois sans voir ses proches, partage sa chambre avec d'autres collègues, etc. Nous essayons donc de voir si les candidates peuvent s'épanouir en village. Il faut qu'elles soient ouvertes et avenantes, qu'elles puissent donner une bonne image vis-à-vis des clients et qu'elles fassent preuve d'une certaine maturité.

Il y a une limite d'âge pour postuler ?

Non, mais il est vrai que les profils sont plutôt jeunes, avec un âge moyen d'environ 23/25 ans. Quand on reste cinq ou six mois en village, il est difficile d'avoir des attaches familiales.

Comment est-on recruté ?

On postule d'abord sur notre site Internet.* Puis nous regardons si les CV et les diplômes correspondent à nos critères, notamment l'expérience en soins corps. Il y a ensuite une pré-sélection pour un entretien. Si le résultat est positif, nous invitons les candidates retenues à une session collective de recrutement qui rassemble tous les métiers. Et là, nous voyons très vite si elles sont à l'aise en groupe et face à un public. C'est très sélectif. Seules 35% des personnes qui postulent à nos sessions sont retenues.

Vous les aidez ensuite à s'intégrer ?

Oui. Elles ont un référent à Lyon, où se trouve notre siège, pour les conseiller et les écouter. Dans leur village, elles sont encadrées par un spa manager. Compte tenu des conditions de travail, nous essayons de recréer une ambiance familiale en favorisant la cohésion d'équipe. En village, le professionnel et le personnel sont liés. Le partage est donc quotidien !

On reste longtemps au Club Med ?

En moyenne, on fait quatre saisons dans nos villages.

Comment recrutez-vous vos spa managers ?

En fait, nous en recrutons très peu, pas plus de deux par an. Nous préférons les choisir parmi notre personnel. Aujourd'hui, nous avons dix spa managers français, les quatorze autres ont des nationalités différentes. Elles commencent comme spa praticiennes, en tant que saisonniers, puis elles prennent le titre d'« assistante spa manager » avant d'être nommées « spa manager ». Les contrats sont alors des CDI. Il faut environ trois ans, soit six saisons, avant de devenir spa manager, cela dépend du niveau auquel on les a recrutés : une esthéticienne avec un BTS qui a un bac pro évoluera plus vite qu'une autre qui n'a que son seul BP.

Vous les formez ?

Oui. Chaque fois, pour franchir un palier, elles reçoivent une formation de 15 jours « devenir assistante spa manager » ou « devenir spa manager », voire une formation perfectionnement de 10 jours, en plus des stages que les marques peuvent leur proposer.

Avec quelles marques travaillez-vous ?

Tout dépend du classement des villages dans lesquels se trouvent les spas. Pour les sites 4 ou 5 tridents, nous proposons Carita ou Cinq Mondes, puis Decléor ou Payot, pour les 3 ou 4 tridents, et enfin, L'Occitane, pour les villages 3 tridents. Nous travaillons aussi avec Nuxe qui fait appel à ses propres praticiens sur quelques villages.

La taille de vos spas varie-t-elle aussi en fonction du classement des villages ?

Absolument. Pour la zone Europe/Afrique, nous disposons d'une soixantaine de villages, dont vingt-quatre sont équipés de spas. Leur taille se situe entre 150 et 550 m2, et ils peuvent posséder entre 5 à 14 cabines de soins.

Quels salaires proposez-vous à vos spa praticiens ?

Les salaires bruts varient entre 1 563 et 1 610 euros sur une base de 39 heures. Pour les spa managers, la fourchette se situe entre 1 875 et 2 250 euros. Nous enlevons 263 euros par mois pour le logement et la nourriture. Enfin, nous rajoutons un variable de 3% sur le chiffre d'affaires réalisé sur la vente de produits cosmétiques, voire 6% si les objectifs sont dépassés.

Propos recueillis par Georges Margossian.

 

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

partenaires formation

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

FORMATIONS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.