LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Attentats : les esthéticiennes créent une chaîne de solidarité spontanée

01-ATTENTATS-2

Depuis vendredi, on a pu découvrir une mobilisation et une solidarité exceptionnelles de la part des esthéticiennes. SMS, commentaires, réseaux sociaux, maquillages… Extraits.

Elles se sont impliquées dès le début des attentats. Sans action concertée et sans meneurs. Très vite, elles ont su créer une chaîne de solidarité spontanée. Appels et SMS se sont multipliés, d’abord vers les proches, puis vers leurs  consoeurs. Oubliés les origines, les soucis quotidiens. Seules subsistaient l’inquiétude et l’angoisse. Ce vendredi 13, toute la France est visée : c’est le message qu’elles ont voulu faire passer.

Le lendemain, apprenties, esthéticiennes et directrices sont toujours dans le même état d’esprit. Tandis que certaines professions refusent de se déplacer, elles vont travailler la peur au ventre, mais fidèles au poste. Ce samedi-là ne ressemble à aucun autre. Certains centres, désertés par les clients, fermeront vers 14h. Parmi ceux qui restent ouverts, les esthéticiennes feront très peu de soins. Elles répondront aux questions et apaiseront un grand nombre de clientes.01-ATTENTATS-1

Elles pianotent sur Facebook, mais ne sont pas dupes. Comme le rapporte Caroline Zarduc, esthéticienne à Paris, « il ne faut pas croire toutes les bêtises qu’on voit sur les réseaux sociaux ». Mais elles adoptent toutes le profilage tricolore du réseau social. «Nous sommes Paris, nous sommes la France et nous sommes fières de nos couleurs », affirme Alison George, esthéticienne chez Nocibé.

images-19-novembre-2015

De son côté, Amandine, maquilleuse professionnelle, en appelle au courage de toutes ses consoeurs : « Avoir peur, c’est normal, ne culpabilisez pas. Gardez la tête haute, chaque sourire de cliente vous donnera plus de force. Ne lâchez rien, je suis avec vous ! »

01-attentats-3

Les plus jeunes exposent leur implication en utilisant leur mode d’expression favori : le maquillage. Une démarche qui peut sembler futile et naïve, mais qui exprime leur besoin de participer à une solidarité collective. L’embellissement est le fondement même de leur profession. En exorcisant les attentats avec leurs pinceaux, elles affirment, à leur manière, leur volonté de créer un monde dépourvu de tragédie.

SUR LE MÊME SUJET

« Un climat anxiogène que nous devrons combattre par tous nos moyens »

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

partenaires formation

WIKISPA

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.