LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Massage de relaxation : vers une reconnaissance officielle ?

MASSAGE-RELAXATION_3-600X200


Les praticiens de massage de relaxation pourraient disposer d'un titre reconnu, après les démarches effectuées par la Fédération française du massage traditionnel de relaxation.

Alors que les pratiques de massages « sauvages » se multiplient, la Fédération française du massage traditionnel de relaxation (FFMTR) vient de déposer un dossier auprès du Répertoire national de la certification professionnelle (RNCP), pour faire reconnaître officiellement le métier de « praticien de massage de relaxation », selon les informations de Proguidespa.com.

L'homologation de cette démarche, si elle était validée, pourrait bien changer la face de la profession de masseurs bien-être en créant une troisième pratique très attendue par les professionnels, entre le « massage » des kinésithérapeutes et le « modelage » des esthéticiennes.

« Le massage de relaxation ne correspond ni au métier de l'esthéticienne, dont la vocation est l'esthétique et l'apparence, ni à celui du masseur-kinésithérapeute, qui pratique un massage thérapeutique souvent très éloigné du bien-être. », précise Eric Darves-Bornoz, à l'origine de ce projet.

Pour la FFMTR, un praticien de massage de relaxation doit connaître parfaitement l'anatomie et les limites de son intervention, mais aussi savoir faire face aux situations imprévues en maîtrisant les techniques de premiers secours. Autant de compétences que le référentiel de ce « nouveau » métier déposé par la Fédération intègre dans son programme composé de 22 journées de cours théoriques, un certain nombre d'heures de pratiques devant aussi être validées.

Apporter des garanties aux clients

« Il ne s'agit pas de limiter la créativité d'un praticien, mais d'assurer une continuité logique dans les manœuvres de massages aussi structurés que le californien, le suédois ou le balinais. Face à un praticien certifié, le client aura l'assurance de recevoir un massage pratiqué dans les règles de l'art. Ce n'est pas le cas aujourd'hui, car ce métier reste non encadré et non reconnu. », poursuit Eric Darves-Bornoz.

Créée en 2007 par Bertrand Michaut, Eric Darves-Bornoz et les docteurs Arnaud Cocaul et Daniel Penod, la FFMTR a été la première fédération de massage au monde à être certifiée ISO 9001, avant de créer le premier label de certification « Qualité Massage » permettant, au travers de 19 critères, d'évaluer de manière le professionnalisme du métier de praticien de massage de relaxation.

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

partenaires formation

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

DR HAUSCHKA

FORMATIONS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.