LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Chine : quand les masseurs aveugles deviennent les héros d’un film

1/12/2014 | Métiers du toucher | Georges Margossian E-mail
  
                                                      
01 MASSEURS AVEUGLES

Ils se comptent par milliers en Chine, mais les masseurs aveugles n’avaient jamais fait l’objet d’une telle attention de la part des médias chinois et occidentaux depuis que le cinéaste underground, Lou Ye, a posé sa caméra sur eux dans son tout dernier film.    

En l’espace d’un week-end, fin novembre, « Blind massage » a raflé six prix, dont celui du meilleur film, au Festival du Cheval d'or de Taipei, l'équivalent des Oscars pour le cinéma chinois. En février, il avait déjà été distingué à la 64ème Berlinale, obtenant l'Ours d'argent de la meilleure contribution artistique. Une nouvelle consécration pour ce réalisateur décalé, auteur notamment d’Une jeunesse chinoise (2006), Love and Bruises (2011) et Mystery (2012).
 
Dans un petit salon de massage de Nankin

L’histoire se déroule à Nankin, dans un petit salon de massage tenu par des non-voyants. Tirée d’un roman autobiographique de Bi Feiyu, « Les aveugles », elle décrit les chassés-croisés amoureux et, parfois, les désespoirs, d’une petite communauté peu habituée à faire la Une des médias, même en Chine.
 
En Chine, ces salons de massage ne sont pourtant pas exceptionnels. Les malvoyants seraient 17 millions en Chine et plusieurs centaines de milliers travaillent comme masseurs, selon la presse d’Etat. Ainsi, dans les écoles pour aveugles en Chine, l'enseignement du massage serait l'un des cours les plus importants, qui leur permettrait, bien souvent, d’accéder à un autre métier que celui de chanteur ou de musicien.
 
Une expérience hexagonale avec le « Spa dans le noir »

En France, cette pratique est sortie de l’ombre avec l’inauguration, il y a trois ans, du premier « spa dans le noir », à Paris. Le concept qui repose sur l’idée que les aveugles ont un sens du toucher plus développé a été créé par un entrepreneur non-voyant, Didier Roche. En 2004, il avait déjà lancé les restaurants « Dans le Noir ? », dans lesquels les clients, guidés par des serveurs aveugles, dînent dans l'obscurité.
 
(Avec l’AFP)


 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

partenaires formation

WIKISPA

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.