LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Seules 23 écoles d’ostéopathie ont été agréées pour la rentrée 2015

14/07/2015 | Métiers du toucher | Georges Margossian E-mail


01-OSTEOPATHIE

 

Effet de la nouvelle réglementation en vigueur depuis fin 2014 : le ministère de la Santé n’a agréé que 23 établissements de formation en ostéopathie après avoir pris connaissance de l’avis d’une commission consultative nationale. Ses décisions ont été publiées au Journal officiel du 9 juillet.

Saturé par un trop grand nombre d’écoles et d’étudiants, le monde de l’ostéopathie part sur de nouvelles bases. La réglementation lui impose désormais des critères plus rigoureux (24, au total) sur l’organisation et la gouvernance des écoles, ainsi qu’un allongement de la durée minimale du cursus des ostéopathes exclusifs, passant de 2 660 heures à 4 860 heures. 

En 2012, un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) indiquait que 74 écoles avaient été agréées par le ministère de la Santé, alors que plus de 17 000 ostéopathes exerçaient déjà en France. Cette année, seulement 20 établissements post-bac et 3 établissements ouverts aux professionnels de santé ont obtenu leur nouvel agrément.

Reste le problème des étudiants qui se retrouvent dans des écoles qui ont perdu leur agrément. Dans la liste que le ministère a publiée, le nombre de places «prioritaires» que les écoles agréées peuvent offrir à ces élèves est mentionné pour chacune d’entre elles. Une «capacité de reprise» qui peut aller de 6 à 150...

SUR LE MÊME SUJET
Ostéopathie : les écoles devront s’aligner sur le nouveau référentiel de formation


LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

partenaires formation

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

MISENCIL

FORMATIONS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.