LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le sérum Lavyzoe célèbre la rose du désert

22/03/2018 | Produits E-mail

LAVIZOE SERUM ROSE

 

L’important, c’est la rose… Un titre de chanson devenu le fil rouge de la toute jeune marque de niche créée par Hayat Gaamouche, qui met en avant les bienfaits de la rose du Maroc, dont l’huile essentielle est l’une des plus chères au monde.

DUT de biologie, master de commerce international, un autre en communication : rien ne disposait au départ Hayat Gaamouche à se lancer dans la cosmétique naturelle. Si ce n’est peut-être un grand-père agriculteur, un père jardinier et ses origines marocaines. Car c’est en découvrant les coopératives marocaines d’huile d’argan, de safran et les récoltes de roses de la vallée du Dades, que la jeune femme a décidé de créer son entreprise, qu’elle veut à la fois éthique et solidaire.

Moins connue que l’huile d’argan, qui fait la réputation du Maroc, la rose du désert est une variété de la rose de Damas, l’une des plus anciennes. Elle se développe aujourd’hui grâce aux communautés de femmes qui la cultivent, la récoltent et la distillent, gagnant ainsi leur indépendance financière. Le Maroc est devenu ainsi le troisième lieu de culture de la rose, après la Bulgarie et la Turquie. Le climat semi-aride et la richesse du sol en minéraux donne une qualité de rose particulière.

Pour l’élaboration de son sérum Renaissance, la créatrice utilise donc l’huile essentielle extraite de cette rose du désert, connue depuis l’antiquité pour son pouvoir revitalisant. En raison de sa rareté, c’est sans doute l’huile essentielle la plus chère au monde.

Un format pour personnaliser les dosages

Sa formulation, 100% bio et végétale, combine de l’huile d’argan et de l’huile essentielle de rose, certifiées Ecocert par les coopératives. Le flacon recyclable, issu de la pharmacopée traditionnelle, est en verre opaque pour protéger le fluide de l’oxydation par la lumière. Le format 30 ml en pipette permet aux praticiennes de personnaliser le dosage dans leurs soins. Plutôt destiné à la revente, le format nomade de 10 ml, permet de l’emporter partout.

Pour accompagner ce soin à appliquer sur peau parfaitement nettoyée, la marque propose aussi un masque en poudre, né de l’union de la poudre de rose et du rhassoul dermatologique, à délayer dans de l’eau, à raison d’une cuillère à café de poudre pour deux cuillères à café d’eau. Et pour la dernière touche de fraîcheur, une eau florale de rose qui hydrate, apaise et tonifie l’épiderme.

Lavyzoe, sérum renaissance N°1 à la rose, 23,90 euros le flacon nomade de 10 ml ; 59,90 euros le flacon pipette de 30ml. Gommage en poudre, 19,90 euros le pot de 50g. Eau florale, 13,90 le spray de 100 ml. Disponible sur www.lavyzoe.com.

 

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014
FLEXYBEAUTY-LOGICIEL DE CAISSE

GUIDE DES FOURNISSEURS

ÉQUIPEMENTS

GESTION

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.