LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Les brumes capillaires, un geste vite adopté par les millennials

2/04/2019 | Produits | Marie Dürrenbach E-mail

BRUMES CAPILLAIRES

 

Le dernier must-have capillaire remet au goût du jour un geste désuet hérité de nos grand-mères. Produit intelligent, ludique et pratique, la brume capillaire a réussi à séduire la génération des millennials en combinant soin et parfum.

La tendance est née aux Etats-Unis, où les adolescentes portent les cheveux de plus en plus longs. Sur Instagram, le hashtag #longhair recueille plus de 24 millions de publications ! Les Américaines sont très attentives à l’aspect de leur crinière et à son odeur. Dès l’adolescence, elles achètent dans les drugstores des brumes capillaires, le plus souvent aux fragrances fruitées qui sentent le «propre».  

Car un cheveu propre, dans l’imagination populaire, c’est un cheveu qui sent bon. Or, si les shampoings embaument lors de leur utilisation, leur fragrance s’efface très vite une fois que les cheveux ont séchés. D’où le succès de ces sprays aux odeurs légères, packagés en format nomade. Un engouement qui n’a pas échappé aux marques. Car si toutes les femmes aiment parfumer leur chevelure, les parfums classiques contiennent beaucoup d’alcool qui dessèche la fibre et agresse le cuir chevelu. Les brumes, elles, sont formulées pour soigner et embaumer. 

Que faut-il pour créer une brume capillaire ? Un packaging sous forme de spray - naturel si possible -, où ont été combinés des actifs multiples, avec une senteur particulière. La formule est simple et permet une infinité de variantes : ce cosmétique hybride peut se révéler hydratant, anti-pollution, rafraichissant, tonique, démêlant ou coiffant. 

Dès que le soleil se fait insistant, les consommatrices ont envie de se parfumer autrement, souvent par peur des réactions au soleil. L’industrie du luxe commercialise donc dès le printemps ses best-sellers en version capillaire, avec des ingrédients hydratants et des filtres solaires. Les marques cosmétiques saisissent la balle au bond pour créer un premier pont vers le parfum en intégrant les textures «mist» («brume» en anglais) dans leurs gammes. 

La sélection de Profession bien-être 

BRUME NEOMIST

Véritable eau de soin, riche en actifs d’origine 100% naturel, comme l’oléine de karité, l’huile de pépins de raisin, de maïs ou de céramide de blé, sans solvant et alcool, ni agents de texture, la brume de soin Neomist existe en deux fragrances : Ynae, une alchimie poudrée entre citron, jasmin, muguet, santal et musc, et Taira, un floral aux notes acidulées de la bergamote, de la poire et du muguet, relevées de musc.

Brume capillaire Néomist, 49 euros les 50 ml.

BAIJA FESTIN ROYAL BRUME

Gourmande, la brume Festin Royal fleure bon le miel caramélisé. Rafraichissante et apaisante, dépourvue d’alcool, elle peut s’utiliser tout au long de la journée. Elle s’utilise aussi en pulvérisation sur la brosse à cheveux avant le coiffage. 

Baija, brume cheveux Festin Royal, 19,90 euros les 100 ml.

BRUME CHRISTOPHE ROBIN

Pour les cheveux fins, colorés ou sensibilisés, le coloriste vedette Christophe Robin a conçu une brume de soin densifiante, racines et longueurs sans rinçage et discrètement parfumée, composée à 96% d’eau de rose. Elle facilite la mise en forme rapide et le gonflant, tout en protégeant le cheveu.

Christophe Robin, Brume volume naturel à l’eau de rose, 29 euros les 150 ml.

BRUME BALMAIN HAIR COUTURE

Enrichie en protéines de soie et en élixir d’argan, cette brume a été conçue pour nourrir, réparer et protéger le cheveu. Présentée dans un flacon de verre et son vaporisateur, son parfum léger dégage des arômes de fleurs de pêche, d’abricot et de musc blanc.

 Balmain Paris Hair Couture, Parfum pour cheveux, 80 euros les 100 ml.

MYRIAM K WARM OUD

Toutes les clientes de la coiffeuse Myriam K, à Paris, aiment sortir de son salon la chevelure parfumée. Elle vient donc de créer sa propre fragrance pour cheveux, baptisée Warm Oud, un oriental boisé, tenace et mystérieux. Cette brume thermo-protectrice enrichie à la kératine convient aux cheveux rebelles ou frisés.

Myriam K, Brume Warm oud, 22 euros les 100 ml.

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

GUIDE DES FOURNISSEURS

ÉQUIPEMENTS

GESTION

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.