LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Protections solaires : la bataille des textures est déclarée !

25/07/2018 | Produits | Siska von Saxenburg E-mail

TEXTURES PRODUITS SOLAIRES

Vous n’êtes pas la seule à le répéter en boucle à vos clientes : «il faut se protéger contre le rayonnement solaire» ! Mais devant l’offre pléthorique des produits et des nouvelles textures, elles ont aussi besoin de votre expertise. A vous de jouer !

Brume : l’alliée tous terrains

Difficile de trouver plus pratique que le brumisateur… Les nouvelles brumes de protection ont pour elles la facilité du geste. Rafraîchissantes, invisibles et non collantes, elles ont tout bon ! Elles permettent une application express dès que la peau commence à tirer, y compris par-dessus le maquillage. 

Seul inconvénient : il faut dégainer toutes les deux heures…Mais le lancement des formats voyage les avantage : on les glisse facilement dans un sac à main pour une retouche toutes les deux heures. A ne pas confondre, toutefois, avec les eaux de soin, qui ne contiennent pas forcément un indice de protection solaire.BRUMES SOLAIRES 260718

Sisley, Brume lactée SPF 30, 97 euros les 150 ml ; Bioderma, brume solaire Photoderm SPF 30, 10,99 euros les 150 ml ; Garnier Ambre solaire, eau protectrice SPF 30, 12,50 euros les 200 ml ; Sanoflore, soin solaire visage teinté SPF 20, 21 euros les 40 ml ; Vichy, Eau de protection solaire hâle sublime SPF 30 Ideal Soleil, 19,30 les 200 ml. Dior, lait en brume SPF 30, 39,50 euros les 125 ml.

Huile : parfaite pour les vacances

Nourrissante et raffermissante, l’huile est la grande alliée des séances de bronzage. Mais il faut qu’elle possède un indice de protection suffisant. Rappels : l’huile bronzante simple ne protège pas et l’huile sèche, aux fragrances affolantes, est à choisir avec précaution : si elle ne contient pas d’indice protecteur, on l’utilisera uniquement le soir, bien après l’exposition au soleil.  

Par ailleurs, l’huile n’a pas que des avantages… En ville, elle risque de tacher les vêtements et son aspect brillant convient mieux aux peaux mates ou déjà colorées par le soleil. Les peaux très blanches opteront donc plutôt pour un soin teinté. De même, la nouvelle folie des huiles pailletées sur la plage convient peut-être aux beautystas bronzées, mais certainement pas à la faune marine. Elles sont donc à utiliser avec parcimonie si l’on se soucie de la planète.

HUILES SOLAIRES 260718

Filorga, huile solaire anti-âge SPF Bronze, 29,90 euros les 150 ml ; Uriage, Huile sèche Bariésun SPF 30, 12,63 euros les 200 ml. ; SVR, Sun Secure SPF 50, 19 euros les 200 ml ; Esthederm, Huile solaire soleil fort, 47 euros les 150 ml.

Crème : l’amie de toujours

Face aux nouvelles textures, la bonne vieille crème solaire en tube ou en bouteille, dans sa version lait, perd du terrain. Elle fait partie des classiques du genre, vus et revus. Faut-il pour autant l’abandonner ? Pas sûr. Plutôt destinée au visage, au cou, au décolleté et aux mains, elle permet de cibler sa protection solaire.

Dans cet esprit, les marques ont renforcé leur formulation, en y intégrant un complexe anti-âge ou lissant, pour faire la différence. La bonne solution pour garder intact le capital beauté de l’épiderme ? Appliquer le matin une crème, puis, au cours de la journée, renforcer la protection avec une brume ou une huile. On n’est jamais trop bien protégé !

CREMES SOLAIRES 260718

Avene, lait solaire haute protection SPF30, 25 euros les 100 ml ; Biotherm, Waterlover, SPF50, 36 euros les 200 ml ; Mimitika, Spray corps SPF 50, 19,50 euros les 200 ml ; Clarins, crème SPF30, 27 euros les 125 ml ; Jean d’Estrées, crème solaire anti-âge SPF 30, 34 euros les 100 ml ; Yon-Ka, Crème haute protection SPF 50 spéciale peaux sensibles, 36 euros les 50 ml.

Stick : protection rapprochée 

PROTECTION LEVRES

Dans l’imaginaire collectif, foncé signifie protégé. De là à imaginer que la carnation des lèvres les rend insensibles au rayonnement solaire, il n’y a qu’un pas. Ce qui explique que vos clientes sont attentives au froid, pour éviter les gerçures, mais négligent la protection de leur bouche sur la plage.  Or, l’épiderme à cet endroit est beaucoup plus fin et plus fragile. Bref, les lèvres sont les grandes oubliées de l’été.

On oublie le réflexe de mettre de la crème solaire et on se reporte sur un baume ou un stick haute protection avec un SPF indice 30 ou mieux : 50. En vacances, on abandonne aussi le gloss. Même si les brillants à lèvres actuels sont moins collants que leurs prédécesseurs, ils gardent une texture huileuse qui attire irrésistiblement les grains de sable.

Composés de beurre de karité, d’aloe vera ou de cire d’abeille, les nouveaux sticks solaires sont conçus pour résister à l’eau, à la sueur et à la salive, et apporter toute l’hydratation nécessaire.

Bobbi Brown, Lip balm SPF 15, 24 euros ; La Roche Posay, Anthelios, stick lèvres SPF 50, 8,60 euros ; Avene, stick à lèvres SPF 30, Elizabeth Arden, Baume protecteur lèvres coloré SPF 15, Laboratoire de Biarritz, Baume SPF 30 Mer et Montagne bio, 10 euros. Pure altitude, Combi stick crème solaire SPF 30 et stick lèvres, 21 euros. Et, en version vegan : Hurraw, baume à lèvres SPF 15, 24 euros.

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

GUIDE DES FOURNISSEURS

ÉQUIPEMENTS

le meilleur de l'aquabiking

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.