LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

La Cosmetic Valley organise son quatrième rendez-vous au Louvre

16/10/2018 | Salons & Events | Nicolas Desaje E-mail

cosmetic360 2018

 

Dédié à l’innovation dans la filière parfumerie et cosmétique, le salon Cosmetic 360 se tient mercredi et jeudi au Carrousel du Louvre, à Paris, pour la quatrième année consécutive. Plus de 200 exposants, dont 30 % d'étrangers, 30 startups et 5 000 visiteurs sont attendus. 

«Seul salon à initiative, gouvernance et capitaux français», Cosmetic 360 «fait désormais partie des grands rendez-vous mondiaux d’une filière en plein essor dont le marché international était estimé à 419 milliards d’euros en 2017», fait valoir son organisateur, le pôle de compétitivité Cosmetic Valley, qui attend pour cet événement international 5 000 visiteurs d’une cinquantaine de pays. 

L’invité d’honneur, cette année, c’est le Japon et sa «J-Beauty», notamment à travers trois sociétés présentes au salon : Aroma Bit, qui propose une technologie permettant de visualiser les odeurs sous forme d’un «aroma code», via un capteur constitué d’une microbalance à quartz couplé à une base de données, l’inventeur du patch dissolvant à micro-aiguilles Nissha et le fabricant d’ingrédients Iwase Cosfa.

Le salon, qui a fait de l’innovation son fil conducteur, mettra en avant les dernières avancées en matière de beauté connectée, d’intelligence artificielle ou de prototypage rapide en 3D. La naturalité, autre tendance de l’année, avec le «do-it-yourself», sera aussi le thème du second Hackatlon organisé cette année par Cosmetic 360, avec le soutien du groupe LVMH. 

Ce concours propose à des participants professionnels et à des étudiants d’imaginer une expérience retail autour d’une impression 3D. L’objectif est de permettre à des clients de concevoir et personnaliser leur produit de parfum, maquillage ou soin. Le packaging du produit doit être inspiré par la nature et fabriqué à partir de matériaux durables ou de produits recyclés.

Des émulsions en continu très fines

Par ailleurs, le Tech Corner, animé par le CNRS, dont la collaboration avec le salon a été renforcée cette année, présente un nouveau procédé de fabrication d’émulsions, développé actuellement par deux laboratoires (LTeN/Nantes et GEPEA/Saint-Nazaire, avec le soutien de la SATT Ouest valo). «Une avancée majeure dans les process de production de crèmes et laits cosmétiques», soulignent les organisateurs, alors que cette technologie n’en est pas encore au stade industriel. 

Enfin, on notera, dans la partie «formulation green», quelques nouveautés, comme la nouvelle gamme de produits anti-UV eco-friendly de Sofia Cosmétiques, «SPF Lox Tox», le LipoMask de la société taiwanaise, un masque hydratant à base de nano-liposomes qui permet une absorption rapide du sérum, ou encore le label Eve Vegan, une certification pour identifier les produits cosmétiques véganes. 

SUR LE MÊME SUJET

—> Cosmetic Valley : Christophe Masson remplace Jean-Luc Ansel

 

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

partenaires formation

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

FORMATIONS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.