LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le tourisme urbain en vedette au Mondial du tourisme de Paris

17/03/2015 | Salons & Events | Nicolas Desaje E-mail



01-tourisme-urbain

 

Le touriste citadin et ses city breaks ont désormais le vent en poupe, assure le Salon mondial du tourisme, qui en a fait, pour sa 40ème édition, l’une de ses thématiques phares. Il ouvre ses portes jeudi à Paris Expo.

Visites de musées, itinéraires historiques, expos d’art contemporain, restaurants, séances de shopping… Tous les prétextes sont bons aujourd’hui pour partir dans de courtes escapades urbaines. En 2014, une étude réalisée par le salon auprès de ses visiteurs montrait que que le patrimoine et la culture passaient avant le balnéaire.
 
Et pour cause : en quelques heures d’avion ou de train, les villes européennes n’ont jamais été aussi accessibles, grâce, notamment, à la multiplication des offres de transport low cost. Le «city break» se pratique ainsi partout, n’importe quand, et, si possible, en quelques jours.
 
City breaks en Europe de l’Est

Si Londres, Berlin ou Bruxelles ont su très vite surfer sur cette tendance, c’est aussi l’occasion, pour certaines destinations, de se hausser du col. «L'Europe de l'Est incarne la nouvelle tendance. Vilnius, la capitale lituanienne, constitue selon moi une nouvelle étape. Citons aussi Riga, puisqu'elle est capitale européenne de la culture 2015 avec Mons en Belgique. Le genre d'événements qui attire du monde. Pour la première fois, la Macédoine sera présente au salon. Je pense que la capitale Skopje devrait devenir une nouvelle destination pour un city break. », explique Marianne Chandernagor, directrice du salon, dans un entretien accordé à l’AFP-Relaxnews.  
 
Derrière les city breaks se livre aussi une concurrence acharnée sur les prix. La cible : les jeunes couples. «La condition pour réussir l'organisation d'un city break, c'est l'anticipation. Il est préférable de réserver deux mois à l'avance pour obtenir de bons tarifs. Malgré le succès du low-cost, je conseille tout de même de ne pas manquer de regarder les tarifs des lignes classiques. Le voyage étant court, mieux vaut en profiter durant trois mois pleins. Et les horaires aux meilleurs tarifs des low-cost empêchent parfois de ne pas vivre le séjour à fond.», ajoute Marianne Chandernagor.
 
Cette nouvelle tendance n’éclipsera sans doute pas les autres thématiques. La croisière, toujours plébiscitée par les Français, et le tourisme de mémoire seront aussi très bien représentés, notamment avec les nouveautés liées aux commémorations de la Grande Guerre. Les technologies, elles, feront leur show sur le nouvel espace Innovations et Tendances.
 
Start-up et randonneurs au rendez-vous

On y trouvera une sélection de nouveaux services pour les voyageurs et une douzaine de start-up, comme Option Way, un site permettant de poser des options sur les billets d’avion, Simpki, une application qui compare les meilleures offres d‘hébergement entre particuliers, ou encore Trip Connexion, un portail qui met en relation les voyageurs avec les acteurs locaux du tourisme.
 
A noter, cette année, une particularité, preuve que le voyage n’est plus vraiment uniforme : deux manifestations auront lieu en même temps, le Mondial du tourisme et Destinations Nature, le salon des randonneurs, racheté par l’organisateur du premier, Comexposium.
 
«Les voyageurs recherchent des activités atypiques : réaliser une randonnée sur des terrains volcaniques, dormir à flanc de montagne ou au milieu des loups... Et l'insolite peut être adapté à tous les budgets.», commente Marianne Chandernagor. Au total, sur 12 000 m2 de surface, 800 exposants (dont 500 destinations pour le seul SMT) et 130 000 visiteurs seront attendus pour ces deux rendez-vous.  

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

partenaires formation

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.