LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

PHYTS 4-600X100
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Cancers de la peau : une semaine de dépistage gratuit

13/05/2018 | Sante et Bien-être | Nicolas Desaje E-mail

DEPISTAGE CANCER

 

Dépister le mélanome cutané assez tôt pour pouvoir le guérir : c’est le message que veulent faire passer trois cent dermatologues, qui proposent du 14 au 18 mai une consultation gratuite dans leur cabinet. Une expérimentation de télé-dépistage est également organisée.

La prise de rendez-vous gratuit est anonyme et s’effectue via la plate-forme https://dermatos.fr. Elle permet d'obtenir un numéro que l'on remet à l'un des 300 dermatologues participants le jour dit, explique une porte-parole du Syndicat national des dermatologues vénéréologues (SNDV), organisateur de cette opération de sensibilisation.

Ces spécialistes feront «un examen de dépistage gratuit à la recherche des cancers de la peau et non une consultation gratuite de dermatologie. Il n'y aura aucun acte, traitement ou ordonnance», précise le syndicat. L’objectif est de cibler les personnes à risques, c’est-à-dire celles qui présentent de nombreux grains de beauté, une peau très claire, des antécédents familiaux ou ayant eu de nombreux coups de soleil pendant l'enfance, voire une forte exposition aux UV artificiels.

Pour cette vingtième édition, une expérimentation de télé-dépistage sera réalisée durant la semaine pour favoriser l'accès au diagnostic précoce des cancers de la peau pour des populations à risques - agriculteurs, travailleurs du BTP, résidents d'Ehpad - et dans des zones comptant peu de dermatologues. Une vingtaine de médecins volontaires participent à cette opération, afin de procéder au repérage des lésions suspectes et les transmettre pour avis à des dermatologues, via une appli développée par le syndicat.

Un diagnostic tardif réduit les chances

«Le mélanome cutané est de bon pronostic s'il est détecté assez tôt, d'où l'importance du diagnostic précoce», souligne l’Institut national du cancer (INCa), en rappelant que le traitement consiste à opérer pour l'enlever. En revanche, un diagnostic tardif réduit considérablement les chances de guérison, car ce cancer est à fort potentiel métastatique, ajoute-t-il.

Ainsi, les mélanomes, cancers de la peau les plus graves, peuvent être guéris presque systématiquement (98 %), quand ils sont détectés à un stade précoce, alors qu’à un stade plus avancé (avec des métastases), le taux de survie à cinq ans se rapproche des 20 %, selon la Direction générale de la Santé.

Chaque année, près de 80 000 cancers de la peau sont diagnostiqués. Plus de 14 300 d'entre eux sont des mélanomes et près de 1 800 personnes décèdent des suites de ce cancer. «Près de 70 % de ces cancers sont liés à des expositions excessives au soleil, principalement des expositions intermittentes et intenses pendant l'enfance», poursuit la DGS.

 

 

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

ÉQUIPEMENTS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat