LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Existe-t-il une limite à l’espérance de vie ?

25/08/2014 | Sante et Bien-être | Nicolas Desaje E-mail

L’espérance de vie plafonne depuis quelques années chez les athlètes de très haut niveau comme chez les « super-centenaires », selon une étude publiée par la revue américaine Journal of Gerontology.
 
Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs de l'Institut de recherche biomédicale et d'épidémiologie du sport (Irmes) ont étudié les 1 205 personnes de plus de 110 ans à travers le monde (125 hommes et 1 080 femmes) décédés entre 1899 et 2013 et dont la date de naissance a pu être confirmée. Ils se sont aussi penchés sur les 19 012 athlètes ayant participé aux Jeux Olympiques depuis 1896 et décédés avant la fin de l'an dernier : une population particulièrement intéressante pour les scientifiques, car elle vit généralement plus longtemps que la moyenne.
 
Le plafond chez les super-centenaires : 115 ans

Mais, contrairement à une idée-reçue, l’espérance de vie de ces deux populations n’évolue pas de façon linéaire. Selon Juliana Antero-Jacquemin, la chercheuse qui a dirigé l'étude, « une sorte de plateau » apparaît chez les athlètes olympiques à partir de 80 à 85 ans, tandis que chez les super-centenaires le plafond s'établit aux environs de 115 ans.
 
Par ailleurs, aucun super-centenaire n'a jusqu'à présent réussi à égaler ou à dépasser le record de longévité de la française Jeanne Calment, décédée en 1997 à l'âge de 122 ans. Côté sportifs, malgré un mode de vie que l’on peu supposer sain et actif, aucun athlète de haut niveau n'a pu vivre au-delà de 110 ans, le doyen étant décédé à 105 ans, souligne l’étude.
 
Dès lors, Juliana Antero-Jacquemin estime qu'il existerait « une barrière physiologique en voie d'être atteinte, à la croisée des interactions entre un patrimoine génétique constant et un environnement qui se dégrade ». Pour être confirmée, cette observation exige toutefois de nouvelles études, le nombre de personnes étudiées étant ici relativement petit et la période d'observation limitée, reconnaissent les chercheurs.
 
Avec l’AFP.

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

ÉQUIPEMENTS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.