LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

L’obésité pourrait toucher 20% de la population adulte mondiale en 2025

3/04/2016 | Sante et Bien-être | Nicolas Desaje E-mail

01 oberste 040416

La progression atteint un rythme inégalé, si l’on en croit les chiffres d’une vaste étude publiée vendredi. L'obésité touche aujourd'hui près de 650 millions d'adultes, soit 13% de la population mondiale adulte, et ce pourcentage pourrait atteindre 20% d'ici 2025.

«En 40 ans, nous sommes passés d'un monde, où l'insuffisance pondérale était deux fois plus importante que l'obésité, à un monde où les personnes obèses sont plus nombreuses que celles en sous-poids», souligne le Pr Majid Ezzati, de l'Imperial College de Londres, qui a coordonné cette étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet. Présentée comme l'une des plus complètes réalisées à ce jour sur le sujet, elle repose sur des données recueillies auprès de 19 millions de personnes âgées de 18 ans et plus, vivant dans 186 pays. 

Par extrapolation, elle évalue le nombre d'obèses adultes à 641 millions en 2014, dont 375 millions de femmes et 266 millions d'hommes. En 1975, ils n'étaient que 105 millions. En 40 ans, l'IMC moyen est, selon l'étude, passé de 21,7 à 24,2 chez les hommes et de 22,1 à 24,4 chez les femmes adultes, soit une augmentation de poids de 1,5 kg tous les 10 ans en moyenne. 

«Si la progression de l'obésité se poursuit au même rythme, en 2025 environ un cinquième des hommes (18%) et des femmes (21%) seront obèses dans le monde tandis que 6% des hommes et 9% des femmes seront atteints d'obésité sévère», avertissent les auteurs. Dans le détail, le pourcentage des obèses a triplé chez les hommes, passant de 3,2% en 1975 à 10,8% en 2014, et plus que doublé chez les femmes (passant de 6,4% à 14,9%), avec des disparités très importantes selon les pays.

Les pays riches anglophones particulièrement exposés

Si l'IMC est resté globalement stable entre 1975 et 2014 chez les femmes japonaises et la plupart des femmes européennes, hormis les Britanniques, les six pays riches anglophones (Etats-Unis, Royaume-Uni, Australie, Canada, Irlande et Nouvelle-Zélande) présentent des résultats plus inquiétants : ils accueillent aujourd'hui un cinquième des adultes obèses dans le monde, soit 118 millions de personnes, et 27% des obèses sévères, soit 50 millions.

La palme revient toutefois à la Polynésie et à la Micronésie, des îles du Pacifique, où 38% des hommes et la moitié des femmes adultes sont obèses. Aux Samoa américaines, des îles dans le sud du Pacifique, l'IMC moyen culmine aujourd'hui à 34,8 chez les femmes et 32,2 chez les hommes adultes, contre 28 aux Etats-Unis.

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

ÉQUIPEMENTS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.