LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Obésité et surpoids touchent un adulte sur trois dans le monde, selon un rapport alarmiste

5/01/2014 | Sante et Bien-être | Nicolas Desaje E-mail
OBESITE-650


Le phénomène ne frappe plus seulement les pays riches. Il explose désormais dans les pays en développement, dont le nombre de personnes obèses ou en surpoids a presque quadruplé en moins de 30 ans, relève un think tank britannique dans un rapport alarmiste.

Plus d'un adulte sur trois dans le monde est obèse ou en surcharge pondérale, soit 1,46 milliard de personnes, indique The Overseas Development Institute. Le pourcentage de personnes affichant un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 25 - un seuil au-delà duquel les gens sont considérés en surcharge pondérale - est passé de 23% à 34% entre 1980 et 2008.

« Ce qui a changé, c'est que la majorité des gens en surpoids ou obèses se trouvent aujourd'hui dans les pays en développement plutôt que dans les pays développés », souligne le rapport. En 2008, 904 millions de personnes étaient concernées par ce phénomène dans les pays en développement, contre 250 millions 28 ans plus tôt. Comparativement, l'augmentation est moindre dans les pays riches : la population en surcharge pondérale ou obèse n'a été multipliée que par 1,7 pendant la même période, passant de 321 à 557 millions de personnes.

Un fardeau pour les systèmes de santé publics

« Nous allons assister globalement à une très forte hausse du nombre de personnes souffrant de certains types de cancers, de diabète, d'accidents vasculaires cérébraux ou de crises cardiaques, faisant peser un fardeau énorme sur les systèmes de santé publics », s'inquiète le rapport.

Globalement 58% des Européens sont dans le même cas, l'Amérique latine, l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient ayant un taux équivalent. L'Amérique du Nord, États-Unis en tête, compte 70% des adultes touchés. La proportion de Mexicains et de Chinois concernés a presque doublé entre 1980 et 2008.

En conséquence, le think thank britannique appelle les gouvernements à agir. « Le manque d'action est frappant comparé aux interventions publiques concertées menées pour limiter le tabagisme dans les pays développés », estime-t-il, ajoutant que « l'enjeu est de faire en sorte qu'une alimentation saine soit viable tout en réduisant l'attrait des aliments à plus faible valeur nutritive ».

Avec l'AFP.

 

 

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

ÉQUIPEMENTS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.