LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Perturbateurs endocriniens : les Nations unies et l’OMS s’inquiètent

21/02/2013 | Sante et Bien-être | Georges Margossian E-mail
ENDOCRINIENS-650X217


On les trouve dans les pesticides, les appareils électroniques, les emballages, mais aussi dans les cosmétiques, les parfums, les laques, les vernis à ongles ou les déodorants... Dans un rapport publié mardi, qui se veut « le plus complet à ce jour », le Programme des nations unies pour l'environnement (PNUE) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) viennent de reconnaître que « de nombreuses substances chimiques synthétiques dont les effets perturbateurs sur le système endocrinien n'ont pas été testés pourraient avoir des conséquences non négligeables sur la santé. »

Le rapport ne se contente pas de sensibiliser l'opinion publique sur un phénomène que les scientifiques ont encore du mal à appréhender dans toute sa complexité. Il met aussi en lumière certains liens entre l'exposition aux perturbateurs endocriniens chimiques et la survenue de problèmes de santé, comme des cancers (sein, prostate, thyroïde...), des troubles du développement du système nerveux ou une hyperactivité chez l'enfant. Les connaissances sur le sujet restent toutefois très lacunaires, d'où la difficulté actuelle de déterminer clairement les causes et les effets, admettent les auteurs, qui préconisent des évaluations plus larges et de meilleures méthodes de test. «Nous devons mener d'urgence davantage de recherches afin de mieux connaître les conséquences sanitaires et environnementales des perturbateurs endocriniens. », estime María Neira, la directrice du département santé publique et environnement de l'OMS, citée dans un communiqué.

En France, un groupe de travail vient d'être mis en place par le ministère de l'écologie. Il a été chargé d'élaborer une stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens d'ici au mois de juin.

Voir le rapport « State of the Science of Endocrine Disrupting Chemicals »

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

ÉQUIPEMENTS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.