LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Prise de poids et sevrage tabagique ? Un problème de flore intestinale…

4/09/2013 | Sante et Bien-être | Nicolas Desaje E-mail
TABAC-6650X217


Pourquoi arrêt du tabac rime toujours avec prise de poids ? Explication : le sevrage entraînerait un changement dans la composition de la flore intestinale, selon une récente étude* rapportée par le site du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS).

Le tabac brûle des calories, nous disait-on, d'où la crainte de grossir dès qu'on envisageait de s'en passer... Cette fois, une équipe de chercheurs de l'hôpital universitaire de Zurich, intriguée par le fait que le poids des ex-fumeurs augmentait, même s'ils ingéraient moins de calories qu'avant, ont découvert un phénomène qui devrait faire couler beaucoup d'encre : les souches de bactéries qui prédominent dans la flore intestinale des personnes obèses prolifèrent après l'arrêt du tabac.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé quatre échantillons de selles récoltés auprès de vingt personnes différentes sur une période de neuf semaines. Les cobayes étaient composés de cinq non-fumeurs, cinq fumeurs et dix personnes ayant entamé un sevrage tabagique une semaine après le début de l'étude.

« L'arrêt du tabac a engendré de grands changements dans la composition de la flore intestinale microbienne. Les microbes des souches protéobactéries et bactéroïdètes se sont étendus au détriment des représentants des souches firmicutes et actinomycètes », indique le communiqué du FNS. Ainsi, La flore intestinale dont la composition a évolué après l'arrêt du tabac fournirait plus d'énergie au corps, ce qui engendrerait une prise de poids chez les fumeurs récemment sevrés.

(*) L. Biedermann, J. Zeitz, J. Mwinyi, E. Sutter-Minder, A. Rehman, S. Ott, C. Steurer-Stey, A. Frei, P. Frei, M. Scharl, M. Loessner, S. Vavricka, M. Fried, S. Schreiber, M. Schuppler and G. Rogler (2013). Smoking cessation induces profound changes in the composition of the intestinal microbiota in humans. PLoS One online.

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

ÉQUIPEMENTS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.