LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Québec : une concentration élevée de bactéries dans les spas publics

10/02/2013 | Sante et Bien-être | Nicolas Desaje E-mail
JACUZZI-650X217


Au Québec, un quart des spas publics présenterait des concentrations préoccupantes de bactéries pouvant être nocives pour la santé, selon une étude publiée dans le dernier numéro de International Journal of Environmental Health Research.

Des chercheurs de l'Université Laval et de l'Institut national de santé publique ont analysé, en 2008, l'eau de 95 spas situés dans 75 hôtels, auberges, gîtes touristiques, campings et centres de relaxation et de mieux-être des régions de Québec, de l'Estrie et de Chaudière-Appalaches, indique le site universitaire. L'étude a ciblé, en particulier, trois groupes de bactéries : les espèces des types Legionella, responsables de la maladie du légionnaire et de la fièvre de Pontiac, Pseudomonas aeruginosa, qui peut engendrer des infections cutanées, et E. coli, un indicateur de contamination fécale. Verdict ? Les tests ont révélé leur présence dans, respectivement, 23%, 41% et 2% des spas.

Les résultats montrent qu'à peine 32% des exploitants de spas effectuaient la vidange du bassin et le nettoyage de ses parois au moins une fois par mois. Pis, au moment de l'étude, deux répondants sur trois ignoraient les règlements touchant l'entretien de cet équipement au Québec et seulement 5% avaient suivi une formation à ce sujet... A la suite de cette étude, les pouvoirs publics québecois ont décidé de réviser la réglementation actuelle pour mieux encadrer l'entretien des spas, ajoute le site de l'Université Laval.

Petit rappel : en France, les bains à remous suivent la même réglementation que les piscines si leur usage est collectif, à savoir : déclaration en mairie, contrôle mensuel de l'Agence régionale de santé et surveillance quotidienne. De plus, une circulaire du 27 juillet 2010 oblige les exploitants à les vidanger toutes les semaines.

* Contamination of public whirlpool spas: factors associated with the presence of Legionella spp., Pseudomonas aeruginosa and Escherichia coli, International Journal of Environmental Health Research, Volume 23, Issue 1, 2013.

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

ÉQUIPEMENTS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.