LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

PHYTS 4-600X100
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Soins avec SPF contre crème solaire : une étude évalue l’efficacité des protections

9/07/2018 | Sante et Bien-être | Nicolas Desaje E-mail

ECRAN SOLAIRE VS HYDRATANT


Se
lon une étude britannique présentée par des chercheurs de l’Université de Liverpool, l’utilisation d’une crème hydratante incluant un indice de protection solaire ne fournirait pas des garanties suffisantes contre les UVB, notamment en raison d’une application imparfaite.  

La mention d’un FPS (facteur de protection solaire) - ou «SPF» en anglais -, imprimée sur les emballages d’une crème hydratante, est loin de suffire à garantir l’efficacité d’une protection solaire, si l’on en croit les résultats de cette étudemenée par des chercheurs de l'Institut du vieillissement et des maladies chroniques de l'Université de Liverpool et présentée début juillet lors de la réunion annuelle de la British Association of Dermatologists, à Edimbourgh.

Pour parvenir à leurs conclusions, ces scientifiques ont recruté 60 personnes âgées de 18 à 57 ans (14 hommes et 46 femmes) et leur ont demandé d'appliquer de la protection solaire sur leur visage pour voir s'ils le faisaient efficacement. Lors de la première visite, les participants devaient appliquer de la crème solaire avec un indice de protection SPF de 30, puis, au cours d’une seconde visite, un soin hydratant avec IP de 30.

A chaque séance, les chercheurs ont photographié les visages des participants avec un appareil photo permettant de montrer les rayonnements UV sur la peau pour évaluer l'efficacité de l'application des deux produits. Quand une partie du visage a été suffisamment recouverte de crème, le produit absorbe les rayons UV et cette zone apparaît en noire sur les photos. A l’inverse, quand la zone est claire, cela signifie que l'application et l'absorption n'ont pas été efficaces. 

Une mauvaise couverture du visage

Au final, les chercheurs ont trouvé que, quand les sujets appliquaient un soin hydratant, ils oubliaient, en moyenne, 16% de la surface de leur visage, contre 11% pour la crème solaire. Zone à haut risque pour les cancers de la peau, les paupières ont fait l’objet d’une attention particulière : les universitaires ont découvert que, si les participants oubliaient 14% de cette surface avec une crème solaire, ce chiffre grimpait à 21% avec le soin hydratant.

Les participants ont aussi été invités à évaluer eux-mêmes leur capacité à appliquer les produits avant et après la visualisation des images. «Pour l'écran solaire, la capacité perçue est passée de 90% à 42% et, pour l'hydratant, de 85% à 38%, ce qui indique que les participants n'étaient pas conscients de leur incapacité à obtenir une couverture adéquate», relèvent les chercheurs.  

Pour Matthew Gass, membre de la British Association of Dermatologists, le problème ne se limite pas à une simple routine mal effectuée : «Malheureusement, un hydratant avec SPF ne fonctionne pas particulièrement bien dans la réalité par rapport à une crème solaire, bien qu'il puisse indiquer un IP 30 sur la boîte. Cette étude apporte une autre preuve que les conditions de test en laboratoire pour ces produits ne reflètent pas la façon dont ils sont utilisés», affirme le dermatologue, cité dans un communiqué.  

APPLICATION CREME

 

 

A gauche, écran solaire, à droite hydratant. A droite, l’image plus claire indique une absorption moins importante des UV avec une application de produit moins importante. Il est à noter que dans les deux cas, la personne a "oublié" la zone des yeux. 

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

ÉQUIPEMENTS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat