LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Manuel Valls : « zéro charge pour l’employeur d’un salarié payé au Smic »

8/04/2014 | SOCIAL & JURIDIQUE | Nicolas Desaje E-mail

MANUEL VALLSDans sa déclaration de politique générale prononcée devant les députés, le Premier ministre a annoncé mardi que la baisse du coût du travail promise par François Hollande passera notamment par une suppression des charges pour l’employeur d’un salarié payé au Smic au 1er janvier 2015.

Les 30 milliards d’euros de baisse du coût du travail promis par François Hollande dans le cadre du pacte de responsabilité seront réalisés d’ici à 2016. Mais, dès janvier 2015, un dispositif d’allègement  de charges profitera aux bas salaires. Ainsi, avec la suppression des cotisations patronales sur le Smic, le barème des allégements existants entre le Smic et 1,6 fois le Smic « sera modifié en conséquence », a assuré Manuel Valls. Le gouvernement y consacrera 4,5 milliards d’euros.

Baisse des cotisations famille des artisans

Par ailleurs, les travailleurs indépendants et les artisans bénéficieront d’une baisse de plus de trois points de leurs cotisations famille dès 2015, ce qui représente 1 milliard d’euros, a-t-il ajouté. « Cette mesure vient enfin compenser le fait que les travailleurs indépendants ne bénéficient pas pour eux-mêmes du Crédit d’impôt compétitivité emploi », a salué dans la soirée l’Union professionnelle artisanale (UPA).

Manuel Valls entend aussi diminuer le taux normal de l’impôt sur le résultat des sociétés à 28% d’ici à 2020, avec une première étape en 2017. Il s’est engagé à la suppression en trois ans de la « CS3 - contribution sociale de solidarité des sociétés - », payable par les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel dépasse 760 000 euros, ainsi que celle de « plusieurs dizaines de petites taxes complexes et de faible rendement ».


Coup de pouce au pouvoir d’achat

Enfin, un coup de pouce au pouvoir d’achat des plus modestes est aussi prévu. A partir du 1er janvier 2015, les cotisations salariales vont baisser pour les salariés payés entre 1 et 1,3 fois le Smic. Ce qui devrait représenter 500 euros de plus par an par salarié au niveau du Smic. « C’est presque la moitié d’un 13e mois pour un salarié payé au Smic. Ce gain sera dégressif entre le Smic et 1,3 fois le Smic. », a expliqué le Premier ministre.

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

bains à remous et sauna infrarouge
ABONNEMENT PBE 112014

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.