LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

PHYTS 4-600X100
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Dix finalistes internationaux pour le Black Diamond Award

28/05/2017 | Spa Manager | Siska von Saxenburg E-mail

finalistes hotspa2017


Dix finalistes, neuf femmes et un homme sont en lice pour remporter jeudi prochain, à Paris, le Black Diamond Award, seul prix européen à récompenser la compétence d’un spa manager en hôtellerie de luxe. Dans la sélection, trois Françaises aux parcours très différents.

Décerné lors du Forum Hotel&Spa, qui se déroule chaque année au Four Seasons George V, à Paris, ce prix récompense le meilleur spa manager européen, parmi des candidats venus de Pologne, du Royaume-Uni, d’Allemagne, de Belgique, de Hollande, du Portugal et de France. 

Cette année, trois Françaises se retrouvent en finale. Après une première expérience en tourisme, Colette Audebert, esthéticienne, dirige depuis un an le spa du Shangri-La à Paris. Titulaire d’un master en business et d’un diplôme de spa management, Marion le Gall est en charge du spa de l’hôtel Normandy à Deauville, tandis que Julie Mauro tient les rênes du spa du Domaine de Manville, aux Baux de Provence. 

De femme de chambre à spa manager

Les autres candidats européens sont tout aussi atypiques. Venu du monde du sport – il est judoka depuis l’âge de cinq ans - et seul candidat masculin, Sven Huckenbeck gère depuis 2004 des spas en hôtellerie de luxe. Cet Allemand tonique et souriant est actuellement à la tête du spa du Wald & Schlosshotel Friedrichsruhe, à Zweiflingen, en Allemagne.  

Autre finaliste : la Britannique Zoé Douglas a parcouru le monde à bord d’un bateau de croisière, en travaillant comme masseuse. Une expérience internationale qui va la ramener dans son pays natal, à la tête du spa du Dormy House Hotel & Spa, à Broadway (Angleterre). La Polonaise Anna Hencka-Zyser, quant à elle, a exercé tous les métiers de l’hôtellerie, de femme de chambre à réceptionniste, avant de terminer responsable du spa de l’hôtel Przystan, à Olsztyn, en Pologne.

L’Allemande Ulrike Wehner est passée, elle aussi, de la réception de l’hôtel Neptun & Spa, à Warnemünde (Allemagne), à la gestion du spa de l’hôtel, qu’elle dirige depuis quinze ans. La Hollandaise Nanouk Smeets-Vlaspoel, elle, n’a jamais été réceptionniste, mais masseuse au Château Saint Gerlach à Valkenburg, aux Pays-Bas, où elle finira à la direction du spa. 

Un nouveau prix dédié à la thalasso

Peu décidée quant à la suite de sa carrière, la Belge Séverine Philippin finit par découvrir le monde du bien-être en prenant la direction des Thermes de Spa, en Belgique. Enfin, avec son profil d’entrepreneuse à part entière, la candidate portugaise Maria Dorey se retrouve, elle aussi, dans la dernière ligne droite. Après avoir créé un centre de bien-être, elle s’est lancée dans la réalisation de Serenity, le concept spa du Pine Cliffs Resort et du Sheraton à Cascais, au Portugal, qu’elle dirige toujours.

A noter, qu’un nouveau prix, le Blue Diamond Award, verra le jour lors de cette dixième édition. Il récompensera une personnalité en vue du monde de la thalasso. Verdict jeudi soir.

spa managers 1

spa managers 2

 

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

partenaires formation

VETHIS INTERNATIONAL
ESI
AZUR MASSAGE

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

GUIDE DES FOURNISSEURS

GESTION

BSINNOV BP ACCROCHE

EOO

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat