LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

«Dans le spa, l’hôtellerie représente plus de 70% des employeurs »

14/11/2011 | Spa Manager | Siska von Saxenburg E-mail
KNECHT-SPA-MANAGER
INTERVIEW – Pour Jean-Eric Knecht, le président d'Elégance Groupe*, les spa managers ne sont pas recrutés pour leurs seules compétences en bien-être. Dans un marché dominé par les structures hôtelières, l'aptitude à la gestion et l'ouverture d'esprit constituent de solides atouts pour réussir son parcours professionnel.

Proguidespa.com :  Qu'attendent les entreprises d'un spa manager ?

Jean-Eric Knecht : D'abord, qu'il possède une réelle orientation à la gestion rentable du spa, en sachant gérer les gaspillages, les produits, les commandes, le personnel, le temps sur les plannings, etc. Ensuite, qu'il sache faire preuve d'une vraie aptitude à manager avec des compétences solides, en étant capable de soutenir l'équipe sur la stratégie, l'hygiène ou la qualité, et anticiper ses besoins en formation. Enfin, qu'il prenne en compte la relation de qualité client via tous les canaux de communication.

Quelles différences voyez-vous entre un « spa manager » et un manager classique formé à la gestion ?

Un spa manager doit encore plus veiller à l'épanouissement de chaque membre de son équipe, autant que de celui des clients. Pourquoi ? Parce que le spa est une entreprise de service et que la partie du travail la plus intensément ressentie par ses clients se trouve en cabine, sous les mains du personnel. Or, les mains en disent plus long que les paroles sur l'état intérieur, le don de soi, l'énergie transmise... En plus, le spa manager doit bien connaître l'environnement dans lequel il évolue, et ne pas se contenter du seul univers du bien-être. Par exemple, dans un spa hôtelier, il participe à la stratégie de l'hôtel : il va donc devoir réaliser ses objectifs et ses reportings dans un esprit hôtelier, ce qui demande une bonne connaissance de cet univers.

Est-ce la raison pour laquelle une formation spécifique au spa management vous semble nécessaire ?

Oui. La seule connaissance de l'univers du bien-être n'est pas suffisante pour un spa manager. Il doit posséder une double compétence, qui intègre la gestion. Celle-ci peut avoir été acquise au gré des expériences personnelles et professionnelles, mais, dans le cadre d'une formation, il faut qu'il maîtrise parfaitement ces deux aspects. Et ce, quel que soit l'établissement : un spa urbain doit avoir les mêmes exigences de qualité de service à la personne, d'hygiène et de quiétude qu'un spa hôtelier

Dans ces conditions, venir de l'esthétique, est-ce un atout pour une future spa manager ?

Pas nécessairement. Beaucoup d'employeurs font l'amalgame dans leur recrutement. Quand on n'a pas de poste budgétaire pour avoir une spa manager dédiée, avoir une bivalence pratique/management incluant un parcours esthétique peut représenter un atout pour manager de petites structures avec une offre mêlant spa et beauté. En revanche, pour un spa hôtelier, il n'est pas nécessaire d'avoir suivi un parcours lié à l'esthétique.

Pourtant, on voit de plus en plus de managers de « day spas » passer à l'hôtellerie. Est-ce une évolution naturelle ?

Absolument pas. Il n'y a pas de « hiérarchie », ni d'évolution. Il y a simplement un marché de l'emploi qui est plus fort dans le cadre de l'hôtellerie, qui représente plus de 70 % des employeurs de spa. Travailler dans l'hôtellerie peut permettre une mobilité à l'étranger, la prise de fonction dans des spas de plus grandes dimensions, mais pas toujours. L'évolution oriente vers l'hôtellerie dès lors que le projet personnel est de manager une plus grande structure, tout en travaillant dans un environnement de qualité. Et aujourd'hui, ce sont les hôtels qui investissent dans de grandes structures qualitatives pour les raisons détaillées plus haut.

Quelle forme peut prendre aujourd'hui une carrière de spa manager en France ?

Prenons l'exemple d'une ancienne étudiante. Elle a fait un très bon stage de fin de formation pour lequel nous l'avions placée dans un beau spa hôtelier en tant qu'assistante spa manager. Elle a ensuite travaillé dans un spa situé à l'intérieur d'un centre thermoludique. Elle vient d'être recrutée pour un poste de spa manager par un petit spa hôtelier dans un hôtel cinq étoiles. Aujourd'hui, elle envisage de pouvoir encadrer une plus grande structure dans le futur.

C'est un beau début de carrière... Mais les débouchés sont-ils actuellement si nombreux ?

Oui. Les débouchés sont nombreux, mais à condition d'avoir le bon profil et développé les bonnes compétences. Trop de cursus de formation au management de spa ne font qu'aligner des listes de contenus de cours, réalisés avec plus ou moins de professionnalisme, et surtout : un grand manque d'application en situations réelle d'apprentissage pour permettre un développement concret des compétences de chaque personne. Dans un spa, la gestion, le management et la relation client ne se résument pas sur une feuille de programme, cela se vit au quotidien.

 

* Elégance Groupe est spécialisé dans la formation et le conseil pour le secteur de la beauté et du spa.

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

partenaires formation

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

GUIDE DES FOURNISSEURS

ÉQUIPEMENTS

le meilleur de l'aquabiking

FORMATIONS

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.