LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Marie-Noëlle Veillet-Berry : « La météo et les élections ont freiné l'activité thalasso »

18/06/2012 | Thalassos & Thermes | Georges Margossian E-mail
VEILLET-THALASSO-600X200

INTERVIEW – Sale temps pour la thalasso ? La directrice générale d'Alliance Pornic estime que la croissance devrait se poursuivre malgré les événements politiques et un temps capricieux.

Profession Bien-être : A quelques jours de l'été, les températures sont bien en dessous des normales de saison, cela vous inquiète ?

Marie-Noëlle Veillet-Berry : Oui, cela nous inquiète un peu. Les clients espère une météo plus favorable pour se décider. Même si nous avons une avance de réservation pour toute l'année, grâce aux avantages que nous offrons quand on réserve six mois plus tôt, le mauvais temps a forcément un impact négatif sur les courts séjours. Nos clients réservent de plus en plus à la dernière minute. Résultat, la fréquentation week-end est aujourd'hui en baisse, alors que nous sommes souvent complet à cette période.

Avez-vous ressenti l'influence de l'élection présidentielle sur les réservations ?

Bien sûr ! La météo et les élections ont freiné notre activité. Nous avons observé un creux important pendant la présidentielle, avec un taux d'occupation pouvant descendre certains jours jusqu'à 50%. C'est un phénomène général que les professionnels connaissent bien. Mais cette année, avec les législatives, nous constatons que nos clients font preuve d'une grande prudence, attendant sans doute, outre une meilleure météo, les premières mesures fiscales...

Malgré ce ralentissement de l'activité, pensez-vous pouvoir faire aussi bien cette année qu'en 2011 ?

Nous espérons pouvoir maintenir notre dynamique. En 2011, nous avons réalisé une progression de 8% de notre chiffre d'affaires, à plus de 13 millions d'euros, avec un taux d'occupation moyen qui tournait entre 75 et 80%. Nous avons bénéficié, comme toutes les thalassos françaises, d'un reflux de clientèle qui allait habituellement en Tunisie. En 2012, nous prévoyons un taux d'occupation de 74%. Les trois premiers mois de l'année ont été très bons, par rapport au premier trimestre 2011. Il y a eu un fort engouement jusqu'au printemps.

Propos recueillis par Georges Margossian

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.