LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

PHYTS 4-600X100
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Néris-les-Bains : la ville s’accroche à son futur spa thermal

6/10/2013 | Thalassos & Thermes | Georges Margossian E-mail



Fin de saison pour les thermes de Néris-les-Bains (03), dont le directeur, Bertrand Bloyer, a annoncé jeudi la fermeture définitive pour 2013. Une décision qui ne devrait pas remettre en cause, du moins offici
ellement, l'ouverture en décembre des Nériades, le futur centre thermoludique, toujours en plein chantier.

Fermés depuis le 11 juillet, après la découverte de bactéries pathogènes dans les canalisations, les thermes de Néris-les-Bains n'auront jamais pu reprendre leur activité. Malgré un travail minutieux de désinfection, l'installation de générateurs d'ultraviolets et des prélèvements constants, pour s'assurer de l'absence de légionelles et de pseudomona, un risque subsiste toujours. La direction a donc préféré jeter l'éponge.

« Il y a encore quelques jours, on espérait très sincèrement parvenir à un résultat sanitaire parfaitement conforme. Parce que les choses s'étaient considérablement améliorées. Malheureusement, il est resté une présence à un seul point. Le temps passe et il n'est plus en notre faveur », a expliqué vendredi Bertrand Bloyer sur la radio locale RJFM. Dans le meilleur des cas, après des résultats favorables, l'établissement aurait ouvert le 14 octobre et accueilli les derniers curistes de l'année pour trois semaines jusqu'au 2 novembre.

En attendant, la station thermale soigne sa communication autour des Nériades. Pas question, après des retombées touristiques désastreuses, de geler cet ambitieux projet dont l'ouverture a déjà pris beaucoup de retard. Un spa manager, Sylvaine Zenon, et son adjointe, ont déjà été recrutées. Neuf esthéticiennes vont venir bientôt compléter l'équipe. Le compte à rebours a commencé. Cette semaine, une brochure présentant ses futures prestations a été distribuée à la foire de Montluçon. On y trouve un large éventail de soins du monde estampillés Payot ou Terraké. Des bons cadeaux sont même proposés. Mais la date de l'inauguration, elle, prévue en décembre, n'est pas encore indiquée.

Deux réseaux de canalisation indépendants

Et pour cause ! Les travaux sont toujours en cours. Ils devraient se poursuivre jusqu'à la dernière minute. Ce qui laisse, finalement, peu de temps à la direction, pour préparer le lancement de ce spa thermal de 1 000 m2, dont les retombées économiques sont très attendues. Près de 5,4 millions d'euros y ont été investis, soit l'équivalent d'un an de chiffre d'affaires des thermes.

A quelques mois des municipales, l'enjeu est donc crucial. Malgré la crise qui touche les thermes, le budget prévu pour les Nériades devrait être préservé. En revanche, selon nos informations, un tour de table bancaire serait envisagé pour compenser les pertes de l'établissement thermal, estimées à environ 3 millions d'euros.Reste une inconnue : la réaction du public. Prudente, la municipalité hésite désormais à trop communiquer sur l'origine thermale de l'eau utilisée par le futur spa, même si le nouveau complexe disposera d'un réseau de canalisation indépendant de celui des thermes...

LIRE AUSSI :
Spa thermal : « Les Nériades », une quinzaine d'emplois à la clé pour l'automne
Des traces de légionelles entraînent la fermeture des thermes de Néris-les-Bains

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat