LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

INSCRIPTION NEWSSLETTER
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Phélippeau : «Le marché est mûr pour des prestations de très grande qualité»

9/12/2012 | Thalassos & Thermes | Georges Margossian E-mail
PHELIPPEAU-PASCAL-650X217


INTERVIEW – La thalasso haut de gamme a un bel avenir devant elle, selon Jean-Pascal Phélippeau, président du groupe éponyme, qui vient de dévoiler son nouveau concept de soins.

Profession Bien-être : Vous faites le pari du haut de gamme. Le marché est-il mûr ?

Jean-Pascal Phélippeau : Oui. Nous estimons que les marchés national et international sont mûrs pour des prestations de très grande qualité. Sur le secteur de la thalasso, la tendance est claire : on observe une division de plus en plus marquée entre les entreprises haut de gamme et celles qui pratiquent le low cost. Nous prenons les devants.

N'avez-vous pas peur de perdre des clients ?

Sans doute qu'une partie de notre clientèle aura du mal à se retrouver dans notre nouvelle offre... Mais on constate aussi une plus grande mixité de populations à tous les niveaux de consommation. Par exemple, plus personne ne trouve surprenant de voir une Jaguar sur le parking d'un Lidl... C'est pourquoi nous voulons rester accessible. Nous pensons pouvoir diversifier nos clients ainsi.

Le haut de gamme vous permettra de rajeunir votre clientèle ?

Oui. Nous voulons toucher les quadras avec notre nouveau positionnement. Nous voyons bien que les clients attendent autre chose de la thalasso que ce qu'elle propose aujourd'hui. Nous regrettons que toute une partie de la population ne vient pas en thalasso, parce que son image est trop vieillotte...

Dans votre nouveau concept, vous mettez l'accent sur la prise en charge client. Pourquoi refusez-vous l'analogie avec le spa ?

C'est vrai que le spa a permis aux thalassos de bâtir une offre plus en adéquation avec les aspirations des clients. Mais il ne peut pas répondre à notre projet qui consiste à initier nos curistes à la prévention. En la matière, les soins thalasso sont indiscutablement plus efficaces. Et nous voulons leur redonner du fond. Nous avons l'impression que la thalassothérapie souffre d'une trop grande banalisation. Notre prise en charge, avec toutes nos prestations réunies en un seul endroit, est un moyen de faire la différence.

La situation économique actuelle ne risque-t-elle pas de vous freiner ?

Il est vrai que cette année a été particulièrement dure, mais la progression de notre chiffre d'affaires restera positive à hauteur de 2 ou 3% en 2012. Nous pensons que la thalasso garde toujours une image très forte auprès du public. Il y a un potentiel extraordinaire de croissance.

Propos recueillis par Georges Margossian.

LIRE AUSSI :
Le groupe Phélippeau veut réinventer la thalasso haut de gamme

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.