LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

PHYTS 4-600X100
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Spa thermal : « Les Nériades », une quinzaine d’emplois à la clé pour l’automne

29/06/2013 | Thalassos & Thermes | Georges Margossian E-mail
NERIADES-650X217

Après de nombreux retards, le futur centre de bien-être de Néris-les-Bains (03) semble bien parti pour accueillir ses premiers clients avant la fin de l'année. La campagne de recrutement vient de commencer : elle prévoit l'embauche d'une quinzaine d'emplois salariés à durée indéterminée, dont un spa manager expérimenté.

La municipalité en rêvait depuis dix ans, mais une série d'événements avait bousculé le calendrier initial, repoussant la date d'ouverture à intervalles réguliers : désamiantage inopiné, refonte du projet architectural, arrivée d'eau sur le chantier, fouilles archéologiques, intempéries... Cette fois, le projet porté par la Semett, une société d'économie mixte dont la mairie est le principal actionnaire, entame sa dernière ligne droite.

L'ouverture du centre aqualudique de La Loue, à Montluçon, a changé la donne. Le projet de centre thermoludique, prévu initialement, a évolué vers un concept de spa 100% thermal, au prix d'un investissement de plus de 5 millions d'euros. Un effort financier important pour une petite ville de 3 000 habitants, dont l'objectif est de donner un « nouvel élan touristique à la station ».

« Nous espérons que cette nouvelle activité de bien-être à l'année renforcera la fréquentation des hôtels et des restaurants de la station, y compris hors saison thermale », a expliqué le maire, Jean-Claude de Pin, dans un communiqué publié la semaine dernière. En 2012, les thermes de Néris-les-Bains - deuxième station d'Auvergne derrière Royat - ont reçu plus de 10 000 clients, dont près de 8 000 curistes médicalisés. Avec son spa thermal, la commune espère attirer, non seulement les touristes, mais aussi une forte clientèle locale située jusqu'au bassin clermontois, au sud.

Elle s'en est donné les moyens. « Les Nériades » seront ouverts toute l'année, 7 jours sur 7... Ils pourront accueillir sur 1 000 m2 près de 100 personnes. La partie purement spa comportera huit cabines balnéo, trois cabines d'enveloppements/gommages, quatre cabines pour les soins secs, dont une duo, et une cabine dédiée aux rituels avec hammam. Deux marques partenaires sont annoncées : Payot et Terraké.

Jusqu'à 20 personnes recrutées d'ici à 2014

« Plus qu'un spa, c'est un véritable centre de bien-être associé aux vertus d'une eau reconnue pour ses vertus sédatives et antalgiques. C'est une première. Et cette orientation nous aide beaucoup dans notre futur positionnement », indique la consultante Elodie Dennene Crocilla, fondatrice de la société Edc Spa, qui est en charge de l'accompagnement du projet depuis un an. Une thématique, par ailleurs, chère aux thermes dirigés par Bertrand Bloyer, qui ont inauguré cette année trois séjours d'une semaine, non remboursés par la sécurité sociale, sur le thème du stress, de la douleur et du sommeil.

La campagne de recrutement vient de débuter. Le spa devrait démarrer en novembre avec un effectif de 12 à 14 personnes. Des emplois fixes, hors saisonniers. Le nombre de salariés embauchés par le centre pourrait même s'élever à 20 au printemps 2014. Les profils recherchés ? Des esthéticiennes spécialistes de la balnéo, des balnéologues, du personnel de réception et des maîtres-nageurs. Reste le poste le plus délicat à pourvoir : le spa manager. La recherche a commencé il y a un mois.

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat