LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

PHYTS 4-600X100
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Une élue corse veut relancer l’activité thermale sur l’île de beauté

2/08/2013 | Thalassos & Thermes | Nicolas Desaje E-mail
VAELRIE-MERMET-CORSE

Le thermalisme, un potentiel touristique sous-exploité sur l'île de beauté ? Valérie Mermet, une élue UMP du groupe « Rassembler pour la Corse », y croit. Lors de la dernière session de l'Assemblée de Corse, le 25 juillet, elle a présenté une motion votée à l'unanimité pour dégager des perspectives de développement autour des activités thermales locales, rapporte jeudi le journal Corse Matin sur son site.

« J'ai vu des choses extraordinaires en Alsace alors que la région ne dispose que d'une seule source. En Corse, nous bénéficions de cinq sources thermales aux caractéristiques physiques et chimiques très variées. Ce potentiel pourrait nous permettre, comme le fait l'Allemagne, de considérer l'activité tant au niveau du bien-être que sur le plan thérapeutique. C'est la raison pour laquelle j'ai évoqué, dans la motion, la nécessité d'associer l'Agence régionale de santé aux travaux, si tant est que l'on daigne se pencher sur la question », a déclaré l'élue.

Le potentiel thermal est « énorme », notamment en termes économiques, selon Valérie Mermet. « Au 19e siècle, parmi les touristes anglais qui venaient dans l'île, les femmes venaient pour profiter du thermalisme. Alors, c'est vrai, il y a eu plein d'études sur le sujet, mais il faut croire qu'elles sont restées dans les tiroirs. À l'évidence, on ne s'est jamais penché sur le thermalisme en tant que levier économique, malgré le potentiel et la variété de ce potentiel », ajoute-t-elle.

Le quotidien régional indique que l'on trouve en Corse des eaux sulfurées calciques (Puzzichellu), des eaux sulfurées sodiques (Baracci, Guitera, Guagno, Pietrapola, Urbalacone, Caldaniccia, Caldane di Tallano), des eaux ferrugineuses (Orezza), des eaux bicarbonatées calciques (Ornaso) et des eaux faiblement minéralisées à haute radioactivité (Dirza).

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2016  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat