LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

PHYTS 4-600X100
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le bien-être dans les Vosges ? « Nous avons créé une marque forte »

19/11/2012 | Tourisme - Hôtellerie | Siska von Saxenburg E-mail
 VOSGES-1-650X217

VOSGES-SYLVIE-DIDIER-200X118
INTERVIEW - Pour Sylvie Didier, responsable du projet « Forê - l'effet Vosges » au Conseil général des Vosges, la création d'une marque ombrelle mettant en valeur les bienfaits de la forêt permettra de dynamiser tout le territoire.

Profession Bien-être : Comment est né le projet ?

Sylvie Didier : Au départ, nous voulions promouvoir l'hôtellerie vosgienne en sortant des sentiers classiques. Très vite, nous avons décidé de créer une marque forte qui puisse contribuer à la valorisation du territoire. Vous savez, nous sommes essentiellement une région de forêt, il était donc logique de partir d'une idée tournant autour de cette ressource.

D'où l'idée de la sylvothérapie. Avez-vous poussé le concept plus loin ?

Oui. Nous avons voulu mettre en valeur tous les bienfaits de la forêt. Non seulement l'air pur, comme c'était le cas de la sylvothérapie du 19e siècle dans les forêts nordiques, mais aussi toutes les saveurs et les bienfaits nutritionnels des produits que l'on y trouve.

La forêt vosgienne est-elle si riche en principes actifs?

Outre des plantes inconnues ailleurs, comme l'ail des ours, nous ne manquons pas de ressources : le sapin, la fleur de bouillon-blanc, la fleur de sureau, de reine des prés, d'églantine, de gentiane... Sans oublier la myrtille sauvage, la brimbelle, au goût caractéristique ! La grande spécialité reste le bluet (myrtille de culture, ndlr), dont les plants, importés du Canada, se sont très bien adaptés au climat d'ici. Ils produisent des baies délicatement parfumées, plus douces que la brimbelle. Mais nous envisageons de diversifier la gamme des fruits présents sur le massif. C'est pourquoi nous travaillons en parallèle avec des professionnels pour analyser les variétés végétales compatibles avec le terroir du massif des Vosges.

Comment votre initiative a-t-elle été reçue par les professionnels ?

Cela n'a pas été évident à mettre en musique ! Nous voulions « remonter » l'image des Vosges en rassemblant les compétences les plus diverses. Seulement, convaincre dix-huit producteurs de montagne au départ sur un projet improbable n'a pas été une mince affaire... Finalement, l'accueil a été globalement positif, car notre projet répondait à leurs préoccupations quotidiennes. Par exemple, comment communiquer au quotidien et comment bénéficier d'une visibilité souvent impossible à obtenir pour une petite entreprise locale ? Ce sont donc les producteurs locaux qui ont été les plus prompts à nous rejoindre.

Mais vous avez réussi à convaincre d'autres partenaires officiels... Ont-ils adhéré facilement ?

Oui. C'était une nécessité, car nous ne pouvions supporter seuls le lancement de ce projet. Et le soutien de la région de Lorraine et celle d'Alsace répondait à une vraie logique, puisqu'elles correspondent aux deux versants du Massif vosgien. Ce qui nous permet de fédérer des établissements situés en dehors des limites du département.

Qui peut adhérer à « Forê - l'effet Vosges » ?

Comme nous avons créé trois catégories de labels, notre initiative touche beaucoup de métiers, même si seuls les hôteliers peuvent adhérer à la fois aux trois catégories. La gamme « Forê hôtels & résidences » fédère les hôteliers traditionnels, l'hôtellerie de plein air, les maisons d'hôtes et l'hébergement associatif ou collectif. La gamme « Goûts et saveurs » s'adresse aux restaurateurs, aux commerces de produits locaux et aux épiceries fines. Quant à la gamme « Forê spa et bien-être », elle réunit les hôteliers possédant un spa, les stations thermales, mais aussi des praticiens de bien-être ou des pharmaciens.

Votre marque est-elle conçue uniquement pour attirer les touristes ?

Non. Il est évident que nous avons voulu offrir une garantie de qualité aux clients de passage. Mais notre initiative va plus loin, puisqu'elle est censée séduire également toute la clientèle locale à la recherche de produits irréprochables !

Propos recueillis par Siska von Saxenburg

LIRE AUSSI :
Le Conseil Général des Vosges lance un concept inspiré de la sylvothérapie

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

ABONNEMENT PBE 112014

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2018  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat