LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

balinea 1
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Les hôtels spa américains à la traîne du secteur hôtelier depuis 2008

19/01/2012 | Tourisme - Hôtellerie | Georges Margossian E-mail
SPAS-US-600X200
Cabine Duo au spa de l'hôtel Se, à San Diego (Californie)(DR)


Aux Etats-Unis, les hôtels spa ont vu leurs chiffres d'affaires et leurs profits reculer davantage que la moyenne du secteur depuis le début de la crise, selon une étude de PKF Consulting USA publiée mardi. Et ce sont les spas de taille intermédiaire qui affichent les plus forts reculs.

Avec la récession économique, le chiffre d'affaires des spas d'hôtel a commencé à décliner plus vite que les autres sources de revenus hôteliers, en 2008 et 2009, alors que le RevPar de l'industrie hôtelière repartait à la hausse dès le deuxième trimestre 2010, indique la dernière édition de « Trends in the Hotel Spa Industry » de PKFC, réalisée auprès de 151 établissements localisés aux Etats-Unis.

Les revenus des hôtels spa ont affiché, en moyenne, un recul de 10,5% en 2010, mais cette mauvaise performance ne frappe pas tous les segments hôteliers de la même manière. Par exemple, les spas des hôtels urbains n'ont accusé qu'une légère baisse de 1,2% contre -13,6% pour les resort spas. Une relative bonne performance que PKFC attribue à une reprise plus rapide des marchés hôteliers des grandes métropoles, comparativement à ceux des resort spas.

De 2009 à 2010, les dépenses consacrées aux spas ont été réduites de 3,9%, avec des coupes budgétaires, notamment, sur la déco, les produits de beauté, le linge et les uniformes. Les charges salariales ont été diminuées de 3,8% en 2010, ajoute PKFC.

Les petits et les très grands spas tirent leur épingle du jeu

Ce sont les plus petits spas d'hôtel, offrant des expériences plus exclusives, mais aussi les plus grands établissements, qui possèdent de nombreux équipements, qui ont le moins souffert de la baisse du chiffre d'affaires en 2010, par rapport aux activités de taille moyenne (10 à 20 cabines de soin), souvent considérées comme des spas d'agrément par les hôteliers, observe PKFC.

Malgré ces mauvais chiffres, PKFC se montre optimiste pour l'avenir. Le cabinet de conseil estime que les revenus des spas d'hôtel auraient probablement recommencé à croître au cours de l'année 2011, et cette progression devrait se poursuivre au cours des prochaines années, compte tenu de l'évolution démographique.

 

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

GUIDE DES FOURNISSEURS

01-ISE FICHE 1COSMETIQUES - CONSOMMABLES

ABONNEMENT PBE 112014

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2016  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat