LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

PHYTS 4-600X100
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Spas ô des cimes : les spas des résidences CGH changent d’identité

3/11/2011 | Tourisme - Hôtellerie | Georges Margossian E-mail

cgh-odescimes-200x118La Compagnie de gestion hôtelière fut l'un des premiers opérateurs à mettre en place, dès 2005, des centres de bien-être « Spas & Beauté Montagne » dans ses hôtels et ses résidences haut de gamme. A partir de la saison prochaine, nouveau cap : ses 19 spas changent de nom, de carte de soins, d'identité et de stratégie, désormais repositionnés autour de leur point fort : la montagne. Entretien avec Marjorie Guerrier*, qui vient de prendre la direction de la nouvelle marque « Spas Ô des cimes ».

Proguidespa.com : Pourquoi CGH a-t-il décidé de changer le nom de sa marque de spas ?

Marjorie Guerrier : Face au contexte concurrentiel, nous avons voulu affiner notre identité « montagne », qui est notre positionnement naturel, et capitaliser sur ce qui fait notre force aux yeux du public : la naturalité et l'authenticité de notre offre, avec les actifs naturels de nos produits, mais aussi en cohérence avec la politique de la marque CGH, qui a toujours privilégié les matériaux nobles, le bois et la qualité dans ses constructions.

Pour cela, vous avez fait évoluer votre carte de soins, même si elle comporte encore une majorité de protocoles de votre partenaire suisse « After the rain ». Comment l'avez-vous conçu ?

La difficulté était de la faire évoluer sans tout bouleverser. Jusque là, la carte faisait la part belle aux massages, négligeant un peu les soins visage et des soins plus esthétiques. Nous avons donc procédé par petites touches pour la diversifier et la rendre plus attractive vis-à-vis de nouvelles cibles, comme les hommes, les séniors et les adolescents. Par exemple, nous proposons cinq nouveaux protocoles de soins signés « Spas ô des cimes », dont « Secrets des cimes », un soin anti-âge du visage de 90 mn qui comporte aussi un massage du dos et un soin raffermissant.

Tous les soins pour hommes sont signés « Ô des cimes », avec des soins visage, des soins pour les mains et de l'épilation. C'est une clientèle qui a pris de l'importance dans vos spas ?

Oui. Les hommes représentent 17% de nos clients. Nous avons donc ajouté trois soins visage de 45 minutes qui répondent à des problématiques spécifiques : le nettoyage express, le soin réparateur
et le soin coup d'éclat raffermissant, car nous avons pu observer que les hommes étaient de plus en plus sensibles aux premières rides et à l'éclat de leur visage. Pour les sportifs, nous avons fait appel au médaillé d'or olympique Antoine Dénériaz pour mettre au point les « rituels d'un champion » : massages de 30 ou 60 minutes des pieds, antidouleur ou décontractant, ainsi qu'un « pack énergie », trois soins après ski avec un massage sportif.

Ces soins sont davantage destinés à la clientèle du soir, celle des skieurs. Comment avez-vous prévu de lisser la fréquentation de vos spas ?

C'est vrai que nos spas sont ouverts de 9 heures du matin jusqu'à 20, voire 21 h. Pour éviter les heures creuses, nous proposons des forfaits séjours/spa avec des prix intéressants si les réservations sont effectuées à certaines heures. Nous avons aussi de nombreuses femmes qui ne vont pas skier dans la journée, d'où l'intégration, cette saison, d'une carte de maquillage et d'un cours d'une heure d'auto-maquillage. Enfin, il y a aussi les juniors, qui peuvent venir dans nos spas tous les jours. Nous ne leur imposons de limitation d'horaires, ce serait trop compliqué à gérer, car nous n'avons pas le même fonctionnement que les spas urbains.

Vous parlez des « juniors », mais votre carte comporte des offres différentes pour les enfants et les ados. Pourquoi ?

J'ai constaté que la majorité des spas proposait des cartes 6-16 ans sans faire de distinction. C'est une erreur. Car, à 12 ans, on n'a pas envie d'être considéré comme un enfant. Nous avons donc complété notre carte en distinguant la partie « enfants » (6-12 ans) de la partie ados (13-18 ans). Ces derniers se voient proposer un soin détoxifiant de 45 minutes et des « secrets de maquillage ». pour les plus jeunes, nous avons souhaité leur faire découvrir le monde du bien-être de façon ludique et gourmande avec des soins courts.

Enfin, on retrouve aussi un nouveau soin à la bougie. Une allusion aux fêtes de fin d'année ?

Oui. En cette période, il y a toujours une demande d'originalité dans l'approche du massage. Mais ce soin est un « one shot », adapté à la saison, avec une mise en scène festive. Chaque année, nous voulons créer la surprise avec ce type de soin. Aujourd'hui, notre objectif est de fidéliser les résidents et les propriétaires, une clientèle avant tout familiale, dont nous sommes en train d'identifier les besoins en termes de bien-être.

Propos recueillis par Georges Margossian.

*Dotée d'une double compétence, commerciale et esthétique, Marjorie Guerrier, 36 ans, a travaillé pour Passion Beauté, Decléor et Séphora, avant de prendre les rênes de la nouvelle marque « Spas Ô des Cimes », en juillet dernier

 

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

ABONNEMENT PBE 112014

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2016  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat