LOGO PBE RVB WEB
Le premier site
d'information
de l'industrie
du bien-être

balinea 1
 
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Vosges : l’ambitieux projet Leshem pourrait être revu à la baisse

2/10/2013 | Tourisme - Hôtellerie | Georges Margossian E-mail
CONTREXEVILLE


Le vaste projet de complexe balnéoludique de l'homme d'affaires israélien Amnon Leshem, prévu à Contrexéville et à Vittel, pourrait connaître un nouveau rebondissement. Un investisseur flamand, Frank Bamelis, devrait en prendre la direction et revoir les ambitions initiales à la baisse, selon Vosges Matin.

L'histoire remonte à 2007, quand la municipalité de Contrexéville signe avec Amnon Leshem un compromis de vente de terrains sur le site des lacs de la Folie. L'objectif ? La construction de Diabéticom, un complexe immobilier de loisirs doté d'un centre d'éducation thérapeutique pour les diabétiques.

L'homme d'affaires voit grand. Il a su réunir autour de lui des investisseurs belges et israéliens. Dans la foulée, en 2009, il rachète l'hôtel des Thermes de Vittel. Il lui trouve même un futur exploitant : Dolce Hotels et Resorts. Amnon Leshem veut faire de cet établissement un hôtel de luxe avec 112 chambres, une centaine de places de parking, deux restaurants et près de 900 m2 de salles de conférences... Bref, un investissement de 12 millions d'euros.

Seulement voilà, tout ne marche pas comme prévu. En 2010, faute de financements publics, son centre anti-diabète à Contrexéville ne verra pas le jour. Qu'à cela ne tienne ! Avec l'aide d'un cabinet d'architectes, dirigé par Géza Ogonovszky, il imagine un nouveau complexe, qui doit prendre la forme d'un centre de balnéothérapie de 8 000 à 10 000 m2, avec un spa ludique pour les enfants, un hôtel de 250 chambres, des restaurants et une centaine de maisons à louer.

A la partie touristique s'ajoute un volet urbain intitulé « Les terrasses du chêne de la vierge », qui comprend 170 maisons et 72 appartements. La note est salée : une bagatelle de 20 à 25 millions d'euros pour transformer le site actuel en un équivalent du grand complexe néerlandais « Thermae 2000 », situé près de Maastricht...

L'homme d'affaires israélien serait sur le départ

Las ! Malgré les belles promesses, les travaux sont aujourd'hui au point mort. Et dans les deux cités thermales ! Vosges Matin évoquait dimanche des lenteurs administratives et techniques, mais aussi une « mauvaise gestion de l'ensemble », avec des factures impayées, des permis de construire refusés... Amnon Leshem serait même sur le départ et son équipe aurait déjà « plié bagage ».

Pour autant, le dossier n'est pas enterré. Frank Bamelis, un investisseur qui suit le projet depuis le début, envisage de le reprendre en main, poursuit le journal. Des négociations seraient en cours entre les deux hommes pour le rachat des parts de la société civile de construction-vente, gestionnaire du dossier, dont le Belge est majoritaire à 51 %.

Cette fois, la folie des grandeurs n'est plus d'actualité, croit savoir Vosges Matin. Le projet de spa serait abandonné pour une durée indéterminée et l'hôtel des Thermes deviendrait « une résidence de soins toute équipée pour personnes âgées ».

CONTREXEVILLE---PLAN---650X400

LES DERNIERS ARTICLES DE LA RUBRIQUE

INSCRIPTIONTION NEWSLETTER

GUIDE DES FOURNISSEURS

ABONNEMENT PBE 112014

Qui sommes-nous ? | La rédaction | Mentions légales | Copyright | Nous contacter | Abonnement |Annonceurs | CGU | Plan du site

Copyright © 2004-2016  Profession bien-être. Tous droits réservés.

Site développé par Webcréa s.a.r.l. | création graphique Kumquat