Abonnement | Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

A Montpellier, un camion aménagé en salon de bien-être itinérant

13/01/2020 | Gestion institut | Marie Dürrenbach

Peut-on adapter les «beauty trucks» à la relaxation ? L’ex-footballeur professionnel Michael Llorente en est persuadé. Après avoir sillonné les rues de Montpellier, il a proposé ses services de bien-être au pied des pistes de ski pour la fin de l’année.  

Après la montagne, retour à la ville. Le 6 janvier, le «relax truck» de Michael Llorente a retrouvé les rues de Montpellier, après avoir pris ses quartiers d’hiver pour les vacances de fin d’année au pied des pistes de la station de Quillannes, dans les Pyrénées-Orientales. Une initiative accueillie avec enthousiasme par les vacanciers, rapporte France 3 Occitanie.  

MICHAEL LLORENTE RELAX TRUCKDans ce véhicule conçu sur le modèle des «camions-restaurants» mobiles, la carte des soins n’a rien à envier à un centre de relaxation traditionnel : siège massant, séance de luminothérapie ou encore réflexologie plantaire, une prestation bienvenue pour les pieds des sportifs soumis à rude épreuve, compressés dans les lourdes chaussures de ski… Et le tout, dans seulement 10 m2 !

A l’origine du projet, Michael Llorente, 37 ans, un ex-sportif de haut niveau. Après 14 ans de football professionnel, il s’est reconverti dans le massage, après avoir suivi plusieurs formations. Et c’est en étudiant les «food-strucks», qui sillonnent les plages chaque été dans la région, que ce natif de Perpignan a eu l’idée d’aménager un camion qui ressemble à un vrai salon de massage. 

Une offre qui séduit les entreprises

Il se lance en mai 2017. Sa cible ? Les entreprises, à qui il propose d’offrir des séances de relaxation à leurs salariés. Son investissement : un camion, son aménagement, des fauteuils de massage shiatsu derniers modèles et des masques de réalité virtuelle. Et, bien sûr, une carte de prestations manuelles adaptés au relax truck, avec, en vedette, réflexologie plantaire ou massages habillés. 

Au total, il a investi autour de 50 000 euros. «Un budget important mais qui lui permet maintenant d’avoir son propre espace pour travailler», notait il y a deux ans le Midi Libre. Depuis, le masseur a fait du chemin. Son concept a séduit les sociétés de la région. Et non des moindres. Carrefour, Dell, Orange et la Mutuelle des Motards sont même devenus des habituées. 

Le site www.professionbienetre.com et les newsletters en accès illimité.

Retrouvez l'actualité en continu du secteur de la beauté et du bien-être. Chaque matin, la newsletter quotidienne vous alerte des principaux faits de votre secteur.

>> Inscription à la newsletter gratuite