Abonnement | Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le travail n’est plus une source de bien-être pour les Français

27/11/2019 | Etudes & Marchés | Nicolas Desaje

 

Manque de reconnaissance, compétition accrue, recul du temps pour soi… Pour la quatrième année consécutive, le groupe MGEN (Mutuelle générale de l’Education nationale) publie les résultats de son enquête sur la confiance et le bien-être des Français.  

S’ils se déclarent moins stressés en 2019 (40,5%) par rapport à l’an dernier (48,9%), les Français ne semblent pas, pour autant, s’épanouir dans leur environnement professionnel, selon cette étude réalisée par OpinionWay et l’institut belge Solidaris. En un an, les sondés sont moins nombreux à se sentir appréciés «par les gens avec lesquels ils travaillent ou étudient» : 63,5%, contre 76,4% en 2018, relève le baromètre.  

Aucune explication n’est avancée, c’est une enquête fondée sur du déclaratif. Mais on voit poindre quelques indices, comme, par exemple, une intensification de la concurrence entre les individus, un phénomène mis en lumière récemment par le sociologue David Courpasson, dans un livre intitulé «Cannibales en costume» (éditions François Bourin). 

Ainsi, près de 30% des Français estiment être en compétition avec leurs collègues ou camarades, contre 22,5% en 2018. Résultat : la solidarité bat de l’aile. Seulement 56,2% des personnes interrogées ont le sentiment de pouvoir compter sur leurs collègues en cas de souci, contre 69,3% en 2018.

 

INDICE CONFIANCE BIEN ETRE

 

Pas assez de temps pour sa vie personnelle

Outre la compétition, le travail devient de plus en plus prenant, si l’on en croit les réponses apportées : seules 63% des personnes interrogées estiment pouvoir réussi à concilier à la fois vie privée et vie professionnelle. Ils étaient 71,5% en 2018. «La sensation de temps en dehors du travail s’en ressent avec 49,8% de Français qui n’ont pas suffisamment de temps pour leur vie personnelle, contre 61,6% en 2018», souligne l’étude.

Finalement, les Français ne sont que 43,3% à considérer que leur travail ou leurs études leur procurent une réelle source de bien-être, contre 49,5% en 2018. «Le sentiment de ne pas avoir de temps pour la vie personnelle est impressionnant (+12 points), on est dans le ‘présentisme’ de Hartog, une théorie selon laquelle seul le présent existe, avec une double compression du temps et de l’espace théorisée par le géographe américain David Harvey», analyse le sociologie Michel Wieviorka, appelé par MGEN à commenter les résultats de l’enquête. 

Étude réalisée par l’Institut OpinionWay auprès de 1 001 personnes interrogées par téléphone et via Internet, en septembre 2019.

 

Le site www.professionbienetre.com et les newsletters en accès illimité.

Retrouvez l'actualité en continu du secteur de la beauté et du bien-être. Chaque matin, la newsletter quotidienne vous alerte des principaux faits de votre secteur.

>> Inscription à la newsletter gratuite