Abonnement | Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

«Les deux tiers des prothésistes ongulaires n’ont pas de diplôme reconnu»

9/10/2019 | juridique/beauté | Siska von Saxenburg

Les dispositifs de prévention des risques chimiques chez les prothésistes ongulaires sont encore trop peu fréquents, alertait l’INRS au printemps. Six mois après, où en est-on ? Le point avec Eric Guinoiseau, directeur général de la CNAIB, qui a collaboré à ces travaux. 

Le site www.professionbienetre.com et les newsletters en accès illiité.

Retrouvez l'actualité en continu du secteur de la beauté et du bien-être. Chaque matin, la newsletter quotidienne vous alerte des principaux faits de votre secteur.

>> Inscription à la newsletter gratuite

>> Abonnement illimité et sans engagement