Abonnement | Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Du bambou au gommage : le «super sel» coréen débarque en France

1/12/2019 | produits bien-être | Marie Dürrenbach

Après le sel bleu de Perse ou rose de l’Himalaya, en voici un nouveau qui vient de Corée. Alimentaire, mais aussi utilisable en bain de bouche, en gommage, en shampooing ou en dentifrice, ce nouveau produit «healthy» combine sel, bambou, résine et argile.

C’est un produit récent, mais le procédé de fabrication, lui, est connu depuis un millénaire, quand des moines coréens ont eu l’idée d’utiliser du sel de bambou comme remède de santé. Il consiste à verser du sel marin de la mer Jaune dans des tiges creuses de bambou, que l’on scelle ensuite des deux côtés avec de l’argile. 

Ces tiges sont alors brûlées dans un four chaud avec du pin. Le bambou se consume en laissant des cendres et des piliers de sel blanc, que l’on va casser en morceaux. L’opération est renouvelée, jusqu’à huit fois, selon la qualité recherchée. Précision : lors de la dernière manœuvre, on va utiliser de la résine pour faire fonde le sel à 1 300°C. 

Le sel va alors se liquéfier. Une fois refroidi, il forme une masse dure qui sera pulvériser en granules ou en poudre. Au cours de ces cuissons répétées, les impuretés du sel sont éliminées. Le sel est de plus en plus chargé en minéraux : calcium, potassium, fer, cuivre, zinc, etc. 

Le processus de combustion charge aussi ce sel de bambou en soufre, ce qui le rend très alcalin (pH entre 9 et 12) et le différencie des autres sels, qui sont en majorité acides. Il aurait donc un effet neutralisant sur les éléments acides. Enfin, ce sel est étiqueté en fonction du nombre de brûlages : 1x, 2x ou 9x. Plus le sel est brûlé, plus sa couleur est foncée, et plus il est prisé des amateurs.

Amanprana, Bambu Salz, sel de bambou brûlé une fois, très fin, 12 euros le pot de 110g ; sel de bambou brûlé deux fois, fin, 21 euros le pot de 150g ; sel de bambou brûlé neuf fois, gros, 40 euros le pot de 100g ; sel de bambou brûlé neuf fois, très gros, 36 euros le pot de 100g. En vente dans les magasins bio et le site de la marque. www.amanvida.fr

Le site www.professionbienetre.com et les newsletters en accès illimité.

Retrouvez l'actualité en continu du secteur de la beauté et du bien-être. Chaque matin, la newsletter quotidienne vous alerte des principaux faits de votre secteur.

>> Inscription à la newsletter gratuite