Abonnement | Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Une école pour former des professionnels de la coiffure au métier de barbier

10/12/2019 | Métiers de la coiffure | Nicolas Desaje

 

Organisateur des «24H du Barbier», à Blois (Loir-et-Cher), et créateur de la marque Mister Kutter, Emmanuel Renaud vient de lancer la Kutter School Academy dédiée à l’art du barbier, une spécialité longtemps mise de côté dans les formations de coiffure. 

Ce serial entrepreneur de 44 ans n’en est pas à son premier coup d’essai dans le métier. En cinq ans, il possède déjà quatre salons «Mister Kutter» dans la région, à Blois, mais aussi à Orléans, Tours et Le Mans. Il a même créé, dans la foulée, une marque de soins naturel «Mister Kutter Beauty care», toujours dans le même esprit, 100% masculin. 

Depuis 2015, il organise chaque année, à Blois, un rendez-vous désormais incontournable dans le milieu des barbiers : pendant 24 heures, la manifestation accueille des stands de l’univers «Kustom Kulture», des Harley Davidson rutilantes et de la musique live… Cet automne, c’est une école qu’il a choisi de mettre sur pied. 

Située à Blois, son fief, la Kutter School Academy propose «une formation complète à l’art du barbier», mais sous la forme de master class de 1 à 3 jours, indique son communiqué. Elle s’adresse aussi bien aux personnes qui débutent qu’à celles qui veut se perfectionner ou se reconvertir dans une nouvelle activité. Coût de la formation : entre 450 et 1 200 euros TTC. 

EMMANUEL RENAUD MISTER KUTTERPeu de coiffeurs formés au métier

«Le premier jour est dédié à la barbe. Son but ? Connaître son histoire et maîtriser les différentes techniques de taille de barbe ; le deuxième jour est quant à lui dédié à la coupe de cheveux homme. L’objectif est de comprendre et d’apprendre l’art de la coupe traditionnelle ainsi que le dégradé américain ; enfin, la troisième et dernière journée est consacrée à la vente. Le but est de proposer et réaliser une vente avec la mise en pratique d’un process», détaille le site Studyrama, qui a interviewé le fondateur. 

Emmanuel Renaud y explique les raisons qui l’ont motivé à ouvrir une école. D’abord, parce que la formation actuelle des coiffeurs reste encore «très orientée vers le besoin des femmes». Ensuite, parce que, paradoxalement, «de nombreux barbiers ne sont pas formés à la taille et la coupe de la barbe». Moralité ? On manque aujourd’hui, non seulement de spécialistes de la coupe homme, mais aussi de barbiers bien formés.  

SUR LE MÊME SUJET

→ Le printemps des barbiers : Kustom Kulture à Blois, championnat de France à Paris

 

Le site www.professionbienetre.com et les newsletters en accès illimité.

Retrouvez l'actualité en continu du secteur de la beauté et du bien-être. Chaque matin, la newsletter quotidienne vous alerte des principaux faits de votre secteur.

>> Inscription à la newsletter gratuite